​Afrique du Sud: Julius Malema s'en prend au salaire du président Cyril Ramaphosa



Après les dérives de Jacob Zuma, le train de vie de Cyril Ramaphosa est de plus en plus scruté en Afrique du Sud. La publication du futur budget de l'État a permis d'en savoir plus sur les revenus du nouveau chef d'Etat, qui gagnera un salaire annuel plus élevé que celui du président déchu.

En 2018, Cyril Ramaphosa va gagner près de 248 000 euros, soit quasiment 50  000 euros de plus que son prédécesseur, Jacob Zuma, dont le salaire dépassait les 197 500 euros par an. Le chef de l'État sud-africain reste le mieux payé d'Afrique et se situe dans le top 10 au niveau mondial.
 
En campagne pour réclamer des fonds pour l'hôpital public ce 1er mars, le chef des Combattants pour la liberté économique (EFF), Julius Malema, a estimé que Cyril Ramaphosa pourrait investir son salaire dans le système de santé de son pays.
 
« Déjà milliardaire »
 
Julius Malema a fait remarquer que Cyril Ramaphosa n'avait pas vraiment besoin de ses revenus de président puisqu'il était « déjà milliardaire ». Il a aussi estimé que « la maison [du chef de l'Etat au Cap] est en meilleur état que le service de pédiatrie de l'hôpital de Soweto ».
 
Ce discours, un brin populiste, s'appuie sur une réalité. Le président Cyril Ramaphosa était en 2015 la douzième plus grosse fortune d'Afrique du Sud, selon le magazine Forbes.
 
Il possède notamment 32 propriétés en Afrique du Sud, selon sa déclaration de patrimoine, bien loin de la réalité économique de nombreux Sud-Africains.

Rfi.fr

Vendredi 2 Mars 2018 - 09:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter