Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Dakar - PDS: la Fédération départementale exige la libération immédiate d'Oumar Sarr, Karim et Cie



​Dakar - PDS: la Fédération départementale exige la libération immédiate d'Oumar Sarr, Karim et Cie
La fédération départementale PDS de Dakar s’est réunie en assemblée générale extraordinaire, sur la convocation du comité de relance, ce mardi 05 Janvier 2016 à 18 heures à la permanence Nationale Oumar Lamine Badji.  «Après avoir renouvelé sa confiance et son attachement au frère Secrétaire Général National Me Abdoulaye WADE », la fédération départementale PDS de Dakar constate «la confiscation et la violation des libertés individuelles, du droit d’expression, des lois et traités internationaux conférés par la constitution, la séquestration et l’emprisonnement du frère Oumar SARR, S.G.N.A et Coordonnateur National du Parti en dépit des articles 61 de la constitution combiné à l’article 52 du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale».
 
La Fédération Départementale PDS de Dakar dénonce «la détention illégale et le non-respect de l’immunité parlementaire du député Oumar SARR en pleine session parlementaire », exige «la libération immédiate du frère Oumar SARR, du candidat du parti Karim Meissa WADE prisonnier politique et l’ensemble des otages politiques du PDS». Dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, ces libéraux demandent «l’ouverture d’une enquête judiciaire pour identifier et sanctionner  tous les coupables et complices sur les aveux de  ‘‘Lamine DIACK’’ portés sur l’opposition d’alors: cela constitue aujourd’hui une demande sociale dans un état de droit prôné partout par les tenants du pouvoir ».


Enfin, la fédération départementale PDS de Dakar appelle «toutes les forces vives de la nation à se mobiliser pour mettre fin à la confiscation des libertés, au recul démocratique, à l’instrumentalisation de la justice, aux arrestations arbitraires ainsi qu’à toutes les dérives du régime actuel ». Toutes les structures départementales et organismes internes sont appelés à «se mettre en ordre de bataille pour la victoire totale de notre parti et des forces de l’opposition face à l’élection présidentielle et aux législatives de 2017 » car «le pouvoir ne peut plus se dérober face à l’exigence et à la volonté populaire des masses», déclarent ces libéraux.  


Mercredi 6 Janvier 2016 - 14:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter