PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​L'adhésion du Maroc à la CEDEAO examinée lors d'un sommet extraordinaire début 2018

L’examen de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l’Ouest) sera acté lors d’un sommet extraordinaire au printemps 2018.



​L'adhésion du Maroc à la CEDEAO examinée lors d'un sommet extraordinaire début 2018
Cet ajournement a été décidé en étroite concertation étroite avec le Maroc suit au retard pris pour la finalisation d’une étude d’impact sur cette adhésion. Un document qui n’a finalement été élaboré que le 7 décembre courant.
 
Réalisée par la CEDEAO, l’étude de 70 pages énumère notamment les nombreux avantages de l’adhésion du Maroc à ce regroupement. Elle évoque dans ce sens, la capacité du Royaume à drainer des investissements et son positionnement en tant que 2è pôle économique partenaire de la CEDEAO, après l’Afrique du Sud.
 
Les dirigeants ouest-africains avaient donné début juin leur accord de principe à la demande du Maroc et cette adhésion devait être finalisée sur le plan juridique samedi, lors d'un sommet dans la capitale du Nigeria. Ils ont cependant souhaité un délai supplémentaire pour examiner en détails l'étude d'impact qui vient de leur être remise que le 7 décembre dernier, selon une source marocaine citée par la chaîne 2M, précisant que l’agenda particulièrement chargé du sommet a aussi pesé.
 
En juin 2017, la CEDEAO avait donné à Monrovia son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc eu égard aux "liens forts et multidimensionnels de coopération" qui lient le Maroc aux Etats de cette organisation sous régionale à ce groupement régional.
 
"La perspective stratégique est la même", a assuré le haut responsable marocain. Selon lui, "la formalisation juridique de l'adhésion ouvrira la voie à une discussion technique" sur le processus d'harmonisation des tarifs douaniers et la libre circulation des personnes, des biens, des services ou des capitaux.
 
Ces dernières années, le royaume chérifien a mené une véritable offensive commerciale et diplomatique sur le continent africain.
 
Le pays a réintégré l'Union africaine (UA) début 2017 après 30 ans d'absence et s'est ensuite porté candidat à la Cédéao dont les 15 membres représentent environ 320 millions d'habitants, avec un PIB total supérieur à 700 milliards de dollars.
 
L'Afrique de l'Ouest est le premier partenaire commercial du Maroc en Afrique subsaharienne: les exportations du royaume à destination de l'Afrique de l'Ouest ont triplé depuis 2008, passant de 3,2 à 10,2 milliards de dirhams (de 290 à 900 millions d'euros) en 2016, selon un rapport publié cette année par l'Office des Changes du Maroc affilié au ministère de l'Economie.
 
Les investissements directs marocains dans cette région ont par ailleurs quasiment quintuplé entre 2011 et 2015, passant de 295 millions à 1,6 milliard de dirhams, selon la même source. 

Atlasinfo.fr

Vendredi 15 Décembre 2017 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter