Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Perturbation dans le système éducatif : le G20 dévoile la 2e phase de son troisième plan d’action



​Perturbation dans le système éducatif : le G20 dévoile la 2e phase de son troisième plan d’action
Encore des perturbations dans le système éducatif. Le G20 va dérouler la 2e phase de son 3e plan d’action. Il annonce un débrayage, ce mardi 4 février, suivi d’une grève totale de 48 heures à partir de ce mercredi. Ce groupe de syndicat d’enseignants exige l’ouverture de discussions sérieuses sur le système de rémunération des agents de l’Etat.
 
« Nous avons décidé de lancer la 2e phase de notre plan d’action. Il avait commencé la semaine dernière par un débrayage, et le jeudi, suivi d’une journée de grève totale le vendredi 31 janvier dernier. La deuxième phase va débuter le mardi 4 février sur l’ensemble du territoire national par un débrayage à partir de 10 heures, qui sera suivi de 48 heures de grève le mercredi 5 et jeudi 6 février 2020. Ce, pour exiger du gouvernement du Sénégal l’ouverture de discussion inclusive sur le système de rémunération des agents de l’Etat », a indiqué le vise coordonnateur du G20.
 
Selon Mbaye Sarr, « c’est le chef de l’Etat lui-même qui avait dit qu’il a constaté des disparités et des incohérences dans le système de traitement des salaires dans la fonction publique. Et qu’il faillait y apporter des remèdes. Il a recommandé une étude. Les cabinets qui avaient été commandités pour cette étude, avaient déposé les formalités depuis 3 ans et que le Président n’a rien dit. Et c’est la raison pour laquelle le G20 exige à ce qu’il y est une ouverture des discussions sérieuses sur le système de rémunération pour que les incohérences et les inégalités contenues dans le système soient corrigées. Il s’y ajoute également que nous exigeons l’arrêt systématique de spoliation que l’Etat est en train d’opérer sur les salaires des enseignants. Nous exigeons la fin des lenteurs et lourdeurs administratives ». 


Lundi 3 Février 2020 - 14:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter