Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Une Palestinienne gifle un soldat israélien

Une Palestinienne âgée de 17 ans, filmée en train de gifler un soldat israélien, est devenue un symbole de la résistance de ses compatriotes à l'occupation israélienne.



​Une Palestinienne gifle un soldat israélien
Beaucoup d'Israéliens considèrent en revanche Ahed Tamimi comme un fauteur de troubles en quête de célébrité.
 
Elle a comparu mardi devant un tribunal militaire israélien, qui a ajourné son procès à mars prochain.
 
Ahed Tamimi a été inculpée pour 12 délits présumés : agression contre les forces de sécurité d'Israël, incitation à la violence, etc. Si elle est reconnue coupable, l'adolescente risque une peine d'emprisonnement de plusieurs années.
 
Son père, Bassem, présent dans la salle d'audience, l'a exhorté à "rester forte".
 
En vue de la libération de sa fille, il a lancé sur Internet une pétition, qui a recueilli 1,7 million de signatures.
 
 
 
 
 
 
 
 
"Les juges savent que ses droits sont bafoués, et que son procès ne devait pas avoir lieu", a soutenu son avocat, Gaby Lasky, ajoutant que c'est pour ces raisons que le tribunal veut juger l'affaire à huis clos.
 
Ahed Tamimi a été filmée par sa mère, Nariman, en train de crier et de repousser deux soldats qui s'approchaient de son domicile à Nabi Saleh, en Cisjordanie, le 15 décembre 2017.
 
La vidéo de l'incident publiée sur la page Facebook de sa mère a largement circulé sur les réseaux sociaux.
 
On peut voir dans les images Ahed Tamimi donner un coup de pied à un soldat avant de le gifler.
 
Sa mère a été inculpée pour agression liée à l'incident, qui suscite une forte controverse entre Israéliens et Palestiniens.
 
Le ministre israélien de l'Education, Naftali Bennett, a déclaré qu'Ahed et Nour Tamimi méritaient de "finir leur vie en prison".
 
L'adolescente n'en serait pas à ses débuts pour ce genre d'incident. Il y a deux ans, elle a été vue dans une vidéo en train de mordre la main d'un soldat israélien, lui reprochant d'avoir arrêté son frère soupçonné de lancer des pierres. A l'âge de 11 ans déjà, elle était apparue dans une autre vidéo, menaçant de frapper un soldat.
 
Ahed Tamimi a été félicitée par le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui dit lui avoir décerné un prix pour son "courage".
 
Les Palestiniens louent sa "bravoure" face aux soldats israéliens. Son visage est l'objet de nombreuses peintures murales et d'innombrables affiches.
 
Les organisations de défense des droits de l'homme estiment que le cas d'Ahed Tamimi met en évidence "la maltraitance" des mineurs palestiniens par Israël.
 
Environ 1.400 enfants palestiniens ont été jugés par des tribunaux militaires dédiés aux mineurs, au cours des trois dernières années, selon les forces de défense israéliennes.
 
Amnesty International a demandé la libération d'Ahed Tamimi, accusant Israël d'infliger de mauvais traitements aux enfants palestiniens

bbc.com

Mercredi 14 Février 2018 - 13:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >