Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Accidents domestiques chez les enfants: un cas reçu chaque semaine à Albert Royer

Depuis le début de la pandémie de la Covid-19 au Sénégal, il a été noté une fréquence des cas d’accident domestique chez les enfants. Il s’agit notamment de l’ingestion de produits caustiques, mais aussi des intoxications aux hydrocarbures. Les pédiatres alertent sur l’augmentation des cas. Depuis près d’un an, en effet, au moins un cas est enregistré chaque semaine à l’hôpital Albert Royer. Face à cette situation, la société sénégalaise de pédiatrie engage la sensibilisation, indique l’AS quotidien.



Les parents sont avertis. Les accidents domestiques chez les enfants ont connu une certaine recrudescence. Cette alerte a été donnée par la société sénégalaise de pédiatrie à travers un webinaire, renseigne l’AS. Chef du service de Cardio-pédiatrie, Pr Amadou Lamine Fall indique que ces accidents se passent essentiellement au niveau de la maison. « Ils ont augmenté de façon significative. Jusqu’à l’année dernière, nous avions des taux qui variaient en moyenne d’un cas par mois, mais là, nous avons un cas chaque semaine. Durant l’année 2020, nous avons eu plus de 50 cas », signale-t-il.

A en croire Pr Fall, les accidents domestiques sont dominés par les traumatismes. Lesquels sont provoqués par des chutes à vélo ou dans les escaliers et débouchent sur une mortalité assez importante. « Nous avons aussi les investigations de produits volatiles, caustiques ou des médicaments. Pour les produits caustiques comme l’eau de javel, il y a eu beaucoup de cas avec des lésions buccales lorsqu’il s’agit de d’eau de javel surtout en grain.  Ils donnent des lésions au niveau de l’œsophage. Et si l’enfant n’est pas pris rapidement en charge, il peut avoir des complications en développant notamment des infections, des perforations. Cela peut évoluer même vers la sténose. A ce stade, l’enfant ne peut plus s’alimenter et cela devient une urgence ».

A propos de la tranche d’âges la plus touchée, Pr Lamine Fall indique : « ces cas sont notés chez les enfants de 1 à 3 ans, car ils bougent beaucoup à cet âge. Les garçons sont plus touchés. »

Les intoxications aux hydrocarbures constituent l’un des principaux accidents
Chef du service Pneumologie à Albert Royer, Pr Idrissa Demba Bâ renseigne que les intoxications aux hydrocarbures constituent l’un des principaux accidents liés aux produits domestiques. « Ces produits sont caractérisés par leur aspect volatile. Il s’agit essentiellement de l’essence et surtout du pétrole qui est un produit d’utilisation très courante chez les domestiques. Ils vont aller au niveau du poumon et provoquent souvent la pneumonie chimique qui peut être immédiate. Elle survient souvent dans les heures suivantes ou 24h après l’ingestion du produit », explique-t-il.


Lorsque cela arrive, souligne Pr Idrissa Demba, il ne faut pas essayer de faire vomir l’enfant ou de lui donner à boire ou à manger. « C’est le type d’accidents que nous rencontrons souvent et ils peuvent devenir mortels si la prise en charge n’a pas été faite correctement. Il faut également mettre hors de portée ces produits pour éviter les accidents qui peuvent être très préjudiciables », recommande le chef du service Pneumologie à Albert Royer.

Moussa Ndongo

Mardi 6 Avril 2021 - 11:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter