Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire de la mairie de Mermoz-Sacré-cœur : Barthélémy Dias annonce un enregistrement dans lequel Wade a reconnu avoir envoyé les nervis



Affaire de la mairie de Mermoz-Sacré-cœur : Barthélémy Dias annonce un enregistrement dans lequel Wade a reconnu avoir envoyé les nervis

« Dans les heures à venir, la bande sonore dans laquelle Wade a reconnu avoir envoyé cette bande de nervis à la mairie sera portée à la connaissance des sénégalais ». Cette menace vient du maire de la localité, théâtre de fusillade qui s’était soldée par la mort de Ndiaga Diouf le 22 décembre 2011. Une révélation qui fait suite à la volonté du Procureur de la République de traduire Barthélémy Dias devant la Cour d’assises pour homicide volontaire sur la personne de Ndiaga Diouf.
 
Le député-maire socialiste qui a vite réagi, atteste dans une interview accordée au journal « Le populaire » qu’ « il y a un enregistrement dans lequel Abdoulaye Wade a reconnu publiquement avoir commandité la tentative d’assassinat sur ma personne. Je pense que ce serait intéressant que les sénégalais prennent connaissance de cet enregistrement ». Par ailleurs, se voulant plus clair, Barthélémy Dias qui ne compte pas comparaitre sans la présence de l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade, informe que ce dernier « a été interviewé 15 jours après mon arrestation, vers les coups de 14 heures par une chaîne de radio étrangère ».
 
Toutefois, relate le jeune socialiste, « quand le buzz a commencé à faire le tour du monde, cette chaîne s’est débrouillée pour enlever de son site internet la bande sonore. Et cette chaîne s’est même permise d’aller plus loin en disant que cette interview n’a jamais été réalisée par ses soins ».

Néanmoins, sans nommer la chaîne accusée, le maire de Mermoz-Sacré-cœur avertit que « dans les heures à venir, la bande sonore dans laquelle le président Wade, a reconnu publiquement, avoir envoyé cette bande de nervis chez Abdoulaye Bathily, chez Amath Dansokho, chez Alioune Tine, y compris à la mairie, en disant qu’il a une sécurité , et que ces gens étaient envoyés parce que, soi-disant, le 23 de chaque mois, on souhaiter installer le pays dans le chaos, sera portée à la connaissance des sénégalais ».


Samedi 23 Février 2013 - 10:06


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter