Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Publicité

Affaire des meurtres de Médinatoul Salam : de terribles révélations qui enfoncent le Cheikh

Des révélations inédites se sont invitées dans le dossier Cheikh Béthio Thioune. Dans un document intitulé « Note sur l’affaire ministère public contre Béthio Thioune et consorts » en date du 30 avril 2012, le substitut du procureur Abdoulaye Assane Thioune désigné par sa hiérarchie pour faire un rapport sur l’affaire, explique au procureur général, Youssoupha Mbodj, les différents incidents du double meurtre des talibés de Cheikh Béthio Thioune.



Affaire des meurtres de Médinatoul Salam : de terribles révélations qui enfoncent le Cheikh
Après l’incarcération du guide des thiantacounes et de ses coaccusés, un rapport détaillé sur le double meurtre de Médinatoul Salam a été livré au procureur général près la Cour d’appel de Dakar d’alors. Ce rapport qui englobe tous les détails de l’enquête et toutes les déclarations tenues par le marabout ainsi que ses coaccusés et les témoins oculaires, consulté par le journal « L’observateur », contient des contradictions, dénégations, aveux et volte-face.
 
En effet, dans ce document, d’énormes  contradictions sont relevées dans les versions des témoins oculaires et dans celles du Cheikh dans leurs respectives auditions. Si Cheikh Béthio Thioune avait déclaré avoir en sa possession deux armes avec des autorisations administratives, qu’il a confiées à Serigne Saliou Barro et Samba Ngom, le dernier cité avoua dans son audition que l’arme n’est pas celle qui a été utilisée à Médinatoul Salam, révélant que l’arme du crime a été remise à Aly Diouf chargé de la remettre à Serigne Saliou Barro qui à son tour, doit l’acheminer à Touba.
 
En plus de cela, si une partie des disciples de Cheikh Béthio Thioune ont nié toute implication dans les faits, d’autres talibés avouent et reconnaissent avoir participé à la bagarre avec leurs gourdins, en justifiant que Cheikh Béthio leur a demandés de ne pas laisser Bara Sow accéder à son domicile. Une volte-face dans les déclarations du marabout est également notée dans ce rapport car après avoir soutenu n’être jamais été informé de la mort de Bara Sow et d’Ababacar Diagne, il est revenu par la suite sur ses déclarations.
 
 


Jeudi 12 Juillet 2012 - 10:31


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter