Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaires de vidéos pornographiques: le jeune chef de bande El Hadji Malick Diallo passe aux aveux et chique la Procureure



Affaires de vidéos pornographiques: le jeune chef de bande El Hadji Malick Diallo passe aux aveux et chique la Procureure
 Trois (3) parmi les douze (12) jeunes arrêtés dans l’affaire des vidéos d’orgies sexuelles dans des appartements de Dakar ont fait face au juge du Tribunal des Flagrants de Dakar jeudi. Le cerveau de la bande, El Hadji Malick Diallo, âgé de 18 ans, est passé aux aveux avant de faire de terribles révélations. 

Appelé à la barre pour répondre aux chefs de détournement de mineures, production et diffusion publique d’images pornographiques, Malick a avoué avoir participé aux sextapes, mais a contesté la diffusion des images obscènes. 

« On dansait et on fumait de la chicha. À un moment donné, je me suis isolé avec ma copine dans la chambre. On s’est mis à filtrer. J’ai voulu entretenir des rapports sexuels avec elle mais elle a refusé en me disant qu’il y avait beaucoup de monde dans l’appartement », a déclaré le jeune Malick. 

Il poursuit : « Mais lors de la première fête qui a eu lieu à la Cité Keur Gorgui, on a entretenu des rapports sexuels. C’est moi qui ai filmé la scène où l’une des jeunes filles était en train de faire de la fellation à son copain. On avait décidé de le garder, mais c’est finalement le gamin de 14 ans, Mourtada Sène qui a posté la vidéo sur son statut WhatsApp. C’est ainsi qu’un de ses contacts a capturé les vidéos qui se sont retrouvées sur les réseaux sociaux », a-t-il souligné.

Amadou Mactar Sène, Ousseynou Konaté ( réceptionniste de l'auberge où les vidéos ont été filmées)  et Diony Hervé Gomis, se dédouanent et réfutent les faits qui leurs sont reprochés. Ils informent n'avoir reçu que les vidéos d’El Hadji Malick Diallo.

Thierry Lopez, lui aussi se lave à grande eau. Il soutient n’avoir jamais participé aux différentes fêtes qu’El Hadji Malick et les autres ont organisées. Pour se défendre, il confie avoir juste reçu les images pornographiques qu’il n’ a pas partagé. 

Très en colère, la représentante du procureur s’est indignée avant de lâcher ceci : « Je peux comprendre que les prévenus aient une sexualité précoce, mais qu’ils le fassent en groupe… Je suis choquée ». 

Elle a ainsi requis 1 an dont 6 mois ferme pour El Hadji Malick Dialllo, Amadou Mactar Sèye, Thierry Lopez, tous des lycéens. Et de six (6) mois assortis du sursis pour le réceptionniste, Ousseynou Konté qui informe qu’il était absent des lieux au moment où les jeunes étaient venus pour la location. 

Les avocats des prévenus plaident la clémence au tribunal. Le délibéré est attendu le 8 juin prochain. 

Aminata Diouf

Vendredi 5 Juin 2020 - 10:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter