Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Alioune Tine fustige les adeptes de la «surenchère» politique

La sortie de l’opposition proclamant un deuxième tour inévitable ainsi que celle du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne donnant son candidat vainqueur ne sont pas du gout d’Alioune Tine. Ce dernier trouve «vraiment regrettable» que de telles personnalités puissent s’aventurer à donner des résultats alors que les organes habilités à le faire n’ont pas encore terminé leur travail.



Une personnalité de la trempe de Mahammad Boun Abdallah Dionne ne doit pas s’aventurer à donner des résultats alors que les organes habilités à le faire poursuivent les travaux de collecte. C’est l’avis d’Alioune Tine qui s’est dit outré par la sortie du Premier ministre créditant le candidat Macky Sall de 57% des votes, au soir du 24 février dernier, mais aussi celle de l’opposition soutenant qu’un deuxième tour est inévitable.

«Il y a surenchère de la part de ceux qui disent qu’il y a forcément un deuxième tour, l’opposition, mais encore, la surenchère vraiment regrettable du Premier ministre, qui est un homme d’Etat qui devrait respecter en premier lieu la loi électorale, qui la viole. Donc c’est une confusion qui ajoute un tout petit peu à cette tension qu’on est en train de vivre de façon regrettable».

A l’en croire, les déclarations des uns et des autres qui ne peuvent faire que raviver la tension au Sénégal sont en contradiction avec la posture des populations qui se sont exprimées dans les urnes de façon pacifique. Ce qui prouve leur maturité contrairement à certains hommes politiques qui ne font que jeter de l’eau sur le feu.

Selon M. Tine qui s’exprimait sur Sud Fm, le mieux s’est de se ressaisir et de se référer aux résultats que la Commission nationale de recensement des votes va publier au plus tard le vendredi à minuit.


Mardi 26 Février 2019 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter