Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM








PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité





Alternance générationnelle: Ceux pour qui la retraite a sonné

Une nouvelle vague de jeunes hommes politiques arrive, dans la majorité présidentielle comme dans le camp d’en face. La victoire de Macky Sall va précipiter la retraite politique des contemporains de Wade.


Alternance générationnelle: Ceux pour qui la retraite a sonné
Le président Abdoulaye Wade avait juré d’emporter avec lui, dans sa retraite politique, ses contemporains. « Des personnes qui sont dans la politique depuis des décennies et ne veulent toujours pas en sortir. Nous sommes nés, avons grandi, sommes allés à l’école, avons eu du travail, sommes mariés, avec des enfants et ces mêmes personnes sont toujours là », disait le maire de Saint-Louis lors de son congrès d’investiture à Guédiawaye. 

Le président sortant, qui prévoyait de quitter la scène politique dans trois ans, ambitionnait d’organiser sa succession et surtout de laisser le champ aux jeunes. Il voulait un renouvellement de la classe politique. Mais la victoire de Macky Sall va précipiter le renouvellement et la retraite politique de beaucoup de ténors dans la majorité présidentielle comme dans le camp d’en face, nés tous avant les indépendances du Sénégal. 

Dans le camp libéral, Wade emportera avec lui le dernier cercle des vieux routiers de la politique que sont Cheikh Tidiane Sy, Mbaye-Jacques Diop, Iba Der Thiam, Djibo Kâ.

Dans l’opposition, Moustapha Niasse, Abdoulaye Bathily, Amath Dansokho, Ousmane Tanor Dieng et les autres vont, à coup, sûr céder le terrain aux jeunes loups aux dents longues. Moustapha Niasse avait annoncé la couleur. Il s’était engagé, en cas de défaite, à cette élection à ne pas se représenter à la prochaine présidentielle. Et c’est le président du Conseil régional de Dakar, Malick Gackou, qui fait office de favori pour le contrôle de l’Afp, son parti. De son côté, acculé par la jeune garde de son parti, le candidat de la coalition « Bennoo ak Tanor » avait aussi pris la décision de passer le flambeau après ce scrutin. Khalifa Sall, le maire de Dakar se pose en alternative à Ousmane Tanor Dieng.

Ainsi, avec la retraite politique de ces dinosaures, la scène politique sera désormais l’affaire des trentenaires et des quadras. Et les dernières élections locales ont consacré l’émergence de leaders jeunes, ambitieux, charismatiques et engagés. Pêle-mêle, on peut citer : Barthélemy Dias, Abdoulaye Wilane, Malick Diop, Cheikh Bamba Dièye, Cheikh Sarr (maire de Guédiawaye) pour l’opposition et Moussa Sy des Parcelles assainies, Mamadou Lamine Keïta pour le Pds. Avec ces jeunes maires nés tous après les indépendances, Macky Sall, Talla Sylla, Cheikh Bamba Dièye et Idrissa Seck seront les nouvelles têtes d’affiche de la vie politique. Et ils pourront dialoguer avec la majorité de la population, dont les moins de 25 ans représentent plus de 60 %, selon les statistiques officielles.

Dépêche – Walfadjiri 


Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019