Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Annulation du Concours général 2012 : le ministre et les syndicalistes se rejettent la responsabilité

Le Concours général consacrant les meilleurs élèves des classes de premières et de Terminales n’aura pas lieu cette année. L’information a été donnée ce mercredi par le directeur de l’Office du Baccalauréat, Babou Diakham.



Annulation du Concours général 2012 : le ministre et les syndicalistes se rejettent la responsabilité
Le Concours général est ainsi annulé pour la seconde fois de l’histoire de l’école sénégalaise, après la défection de 1993 qui s’expliquait à l’époque par des grèves cycliques. Un incident qui remet en question la qualité de l’enseignement au Sénégal et que les syndicalistes de l’enseignement imputent au gouvernement.
 
« Le gouvernement est seul responsable. C’est la qualité du système scolaire qui va se dégrader », peste le secrétaire général du CUSEMS, Mamadou Mbodj qui se désole néanmoins de cette annulation. Pour sa part, le ministre de l’Education, Ibrahima Sall évoque le non-respect du quantum horaire. « Cette année, il n’y a pas eu d’excellence », déclare dans les colonnes du journal « L’observateur » le ministre qui renseigne qu’il n’y a même pas eu de candidatures pour le Concours général de cette année.
 
Toutefois, si les syndicats d’enseignement et leur ministère de tutelle s’accusent, le corps professoral lui, salue la mesure. Le proviseur du lycée Limamoulaye de Guédiawaye, Cheikh Sarr trouve « normale » cette annulation en évoquant la série de grèves.
 
 


Jeudi 9 Août 2012 - 13:20


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter