Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Après son limogeage du gouvernement, Decroix tempère, Landing tire à boulets rouges

Le refus de Mamadou Diop Decroix de rester dans le gouvernement parce que le leader de AJ/PADS a été limogé ne semble guère toucher Landing Savané. Au contraire, il n’a accordé aucun crédit à ces allégations et s’en est vivement pris à son ex-second dans le parti. Le leader de AJ est, par ailleurs, d’avis que l’opposition pure et dure est finie.



Le secrétaire général de And-Jëf/Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme (AJ/PADS), Landing Savané
Le secrétaire général de And-Jëf/Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme (AJ/PADS), Landing Savané
Landing Savané n’accorde aucun crédit au propos de Mamadou Diop Decroix après sa consultation par le Premier ministre. L’ancien numéro deux à And-jëf/Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme (AJ/PADS) avait que malgré sa reconduction au poste de ministre du Commerce par le chef de l’Etat, il ne peut pas accepter parce que le secrétaire général de son parti est remercié. Invité de l’émission «Grand Jury» de la RFM, le leader de AJ/PADS a exprimé son scepticisme par rapport à ces allégations. «J’émets personnellement des réserves par rapport aux déclarations de Mamadou Diop Decroix qui a été exclu du parti depuis février et qui ne peut pas se réclamer du parti pour prendre telle ou telle décision», a déclaré Landing Savané. Et d’ajouter, à cet effet : «je considère que le président a pris la décision de se séparer de ses ministres sans concertation avec aucun d’entre eux sur la base de son appréciation. Nous avons tous été remercié au même moment». Le chef de file des follistes de préciser avec force : «c’est cela la vérité maintenant toute autre déclaration ne peut pas m’engager et je reste très sceptique quant on fait de telle déclaration».

Le secrétaire général de AJ/PADS a estimé que les manœuvres de son adjoint pour le démettre datent de longtemps. «On ne peut pas être second et passer tout son temps à détruire le travail des autres. C’est un complot qui date de plusieurs années, de 10 ans, des gens m’ont interpellé régulièrement sur cette question. Je leur avis dit qu’il n’y a pas de preuves, je ne peux que m’en tenir aux faits», a-t-il révélé.

Landing Savané n’a pas été tendre vis-à-vis de l’ancien ministre du Commerce. «L’ex-camarade Mamadou Diop Decroix s’est signalé pour une indiscipline notaire, il n’en faisait qu’a sa tête, en créant un groupe hors du groupe. C’est à cause d’une vision politique que nous nous sommes séparés». Il a, par ailleurs, assuré qu’avant 2012, il y aura un congrès. «Et qu’il y’a beaucoup de problèmes à régler avant cette date. Je devrais rassembler mais pour le moment nous sommes dans un complot que nous devons régler», a-t-il souligné.

Le leader de l’un des anciens partis radicaux de gauche n’est plus pour une opposition pure et dure. Le chef de file de AJ/PADS est convaincu que c’est fini. Cela s’explique, selon lui, par le fait que «dans le monde d’aujourd’hui, les frontières idéologiques n’existent plus». Et que compte tenu de la conjoncture économique difficile, «le dialogue entre pouvoir et opposition est obligatoire», a-t-il estimé.

Ndèye Maty Diagne (Stagiaire)

Dimanche 3 Mai 2009 - 16:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter