Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Armes de guerre saisies: les confidences du Commandant du bateau de munitions arraisonné à Dakar



Armes de guerre saisies: les confidences du Commandant du bateau de munitions arraisonné à Dakar
Vitaly Dovzhuk de nationalité ukrainienne, Commandant du navire Cargo « Eolika » battant pavillon Guyanais depuis novembre 2021 en Italie est revenu en détails sur les conditions dans lesquelles la cargaison a fini dans les eaux sénégalaises.

Le Commandant a fait savoir aux enquêteurs de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs avoir embarqué depuis le 1er décembre à destination Dakar. Et les conteneurs ont été embarqués par le Grec Théodore Rellos, manager de Fast Martine Corporation. Il a expliqué, au cours de son interrogatoire, avoir reçu des conteneurs scellés.

« Je précise que j’ai reçu les conteneurs déjà scellés et on ne m’avait pas clarifié qu’il y avait des munitions de guerre. Il ne m’a pas donné tous les documents relatifs aux conteneurs. Il était pressé et m’a dit qu’il allait me les envoyer par email une fois que je serai à Dakar où il contacterait des partenaires », déclaré dans « L’Observateur » le Commandant.

Ce dernier a indiqué aux enquêteurs que le manager Théodore Rellos ne lui avait pas communiqué le nom des partenaires avec lesquels il devait échanger à Dakar. Le Commandant soutient être un employé pour conduire le cargo à destination, mais « ne savait pas qu’il y avait des munitions à bord ».

Interpellé sur les raisons de son silence sur les trois (3) conteneurs découverts à bord, le Commandant informe avoir pris juste pris sur lui « la responsabilité de l’équipage en mentionnant qu’il ne détenait ni arme ni munition ». Et quant au contenu des conteneurs, il souligne que, « c’est de la responsabilité de la compagnie. Et ce manquement est dû au fait que je n’avais pas d’internet à bord pour mieux communiquer avec la compagnie et je croyais que la compagnie avait vraiment tout réglé ».

Pour rappel, les douaniers ont découvert dans trois conteneurs se trouvant dans le navire arraisonné au Port de Dakar deux millions d’unités de balles réelles de calibre 5,56 mm soit une valeur de 2.500.000.000 F Cfa ; cent mille unités de balles à blanc de calibre 5,56 mm soit une valeur de 5.000.000 F Cfa et un million cent huit mille unités de balles réelles de calibre 9mm pour une valeur de 831.000.000 F Cfa.

Moussa Ndongo

Samedi 22 Janvier 2022 - 09:34


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter