Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Atépa: "Ousmane Sonko et moi, rêvons du même pays..."



Pierre Goudiaby Atépa, a révélé ce jeudi à Dakar que le candidat Ousmane Sonko et lui, rêvons du même pays expurgé de la corruption érigée en système et nourrissons l’espoir de voir le Sénégal libéré de tout favoritisme, lors de la remise des clefs de son siège à celui qu'il soutient. 

"Le candidat Ousmane Sonko et moi, rêvons du même pays expurgé de la corruption érigée en système, nourrissons l’espoir de voir le Sénégal libéré de tout favoritisme. Et surtout, un peuple redevenu maitre de ses ressources naturelles mises au service de ses enfants", a dit Atépa. 

Selon l'architecte, l’invalidation de ses parrainages, pour lui fermer la porte de l’élection présidentielle, est loin de freiner son ardeur patriotique. "Mon ambition pour doter le Sénégal, notre pays, d’une autre gouvernance est intacte et même redoublée par ces pratiques anti-démocratiques". 

Le rejet de son recours, par des "magistrats inféodés au pouvoir", a renforcé sa "détermination à lutter pour une justice au service du peuple". Et non à celui des puissants du moment". Et c’est pour cette raison qu'il reste dans l’arène politique, pour poursuivre un combat que des centaines de milliers de Sénégalais du dedans et du dehors lui demandent de mener depuis près d’une dizaine d’années.

C'est après avoir engagé des échanges avec les candidats retenus du C25 que l'idée de soutenir Sonko a été décidée. "Il (Sonko) m’a confirmé que mes ouvrages «OSER» et «Sénégal-Rek» l’ont inspiré dans la confection de son propre
programme de gouvernement. Qui plus est, nous partageons le sens de l’honneur, l’intégrité, l’honnêteté et l’audace de vouloir toujours plus et mieux pour notre pays".

"Il n’est donc pas étonnant que je lui aie offert mon siège de campagne lors de la mise à sac du sien. Il n’est pas non plus étonnant que je le soutienne ouvertement aujourd’hui", a-t-il clarifié.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 31 Janvier 2019 - 16:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter