Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Au Tchad, les alliés du Mouvement patriotique du salut en ordre dispersés

Une quarantaine de partis politiques ont réaffirmé leur alliance avec le Mouvement patriotique du salut (MPS), le parti fondé par Idriss Déby Itno, lors d'un point presse mardi 29 juin. Un soutien de taille pour ce parti resté au pouvoir pendant 30 ans et qui doit aujourd'hui repenser sa stratégie sans son fondateur. D'autres alliés font en revanche défection.



 S'il est encore trop tôt pour parler d'élection présidentielle, il ne fait aucun doute que les partis politiques commencent à se positionner sur ce nouvel échiquier politique. Le MPS est-il en train de se faire lâcher par ses alliés ? C'est la question que se posent certains observateurs à N'Djamena.
 
Sur la centaine de partis alliés à l'ancienne majorité, quarante leur ont répondu. L'alliance est maintenue.
 
« On n'est pas amis seulement quand on est en joie, affirme Kassiré Coumakoye, président du parti Viva RNDP et fidèle de la première heure. Quand vous êtes des vrais amis, vous pouvez partager la souffrance avec le chef. Nous allons poursuivre notre discussion avec lui. On ne peut pas le lâcher. Nous savons où se trouve l'intérêt du Tchad. »
 
Regroupements politiques
Silence radio en revanche pour plus de la moitié des partis alliés. Certains sont en passe de créer des regroupements politiques. Pour Ahmat Djidda Mahamat Albachir du parti Alwihda, l'élection présidentielle étant passée, la coalition pour soutenir Idriss Déby Itno doit être repensée.
 
« Dans le principe, nous ne sommes pas contre une alliance avec quiconque. Mais, vraiment, ça mérite d'être réfléchi, avec notre base. Il va falloir également respecter leur aspiration. Donc s'ils nous posent des questions du type : "Que faîtes-vous avec cette alliance ?" ou : "À quoi va-t-elle servir ?", ne faut-il pas réfléchir, et rebondir à nouveau, et voir s'il y a d'autres manières de faire des alliances ? »
 
Du côté du MPS, Jean Bernard Padaré, le porte-parole du parti, est serein. Il affirme que le socle constitué des partis fidèles à la mémoire du président Déby est toujours solide.

RFI

Mercredi 30 Juin 2021 - 12:15


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter