Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Barthélémy Dias libéré: la famille de Ndiaga Diouf s'insurge contre et promet de batailler ferme

La liberté provisoire bénéficiée par Barthélémy Dias ce mardi a mis la famille du nervi Ndiaga Diouf dans tous ses états. L’oncle de la victime et porte-parole de la famille juge cet acte d'illégal en l’assimilant à une simple libération d’un meurtrier.



Barthélémy Dias libéré: la famille de Ndiaga Diouf s'insurge contre et promet de batailler ferme
Le maire de Mermoz-Sacré-Cœur hume l’air de la liberté depuis hier mardi, après plus de cinq mois passés derrière les barreaux. Une liberté provisoire au profit de Barthélémy Dias que la famille de Ndiaga Diouf, tué dans la fusillade de la mairie de Baobab, accueille avec « beaucoup d’amertume ». « Barthélémy Dias avait avoué son crime en direct à la télé. Interpellé sur la fusillade, il avouait « j’ai tiré sur trois personnes, l’une est morte et si vous voulez voir les autres, allez dans les hôpitaux », rappelle l’oncle de Ndiaga Diouf qui parle d’aveux publics.
 
Lamine Thiam très irrité contre cette mesure des autorités judiciaires, condamne cette décision et interpelle le président de la République, Macky Sall. « Il avait promis aux sénégalais la justice, mais il est en train de semer l’injustice », tonne-t-il. Toutefois, la famille  Ndiaga Diouf  continue de considérer le maire socialiste comme le meurtrier de leur fils, car « ses avocats ne parlaient que de légitime défense », arguent-elle. Néanmoins, elle  dit avoir porté plainte et compte pousuivre son combat jusqu’au bout. « C’est comme si Ndiaga Diouf était un animal qu’on peut tuer sans être inquiéter », fulmine M. Thiam pour qui l’affaire est loin de connaitre son épilogue.
 



Mercredi 23 Mai 2012 - 11:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter