Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Boeing disparu : le dernier message a été envoyé par le copilote

Le dernier message des pilotes du Boeing disparu de la Malyasia Airlines laisse les enquêteurs perplexes. Un simple "bonne nuit", lancé alors que les systèmes de communication de l'appareil étaient déjà désactivés et qu'il avait changé de trajectoire. Ce message aurait été prononcé par le copilote et non le commandant de bord. Les enquêteurs vont tenter de le décortiquer pour y déceler d'éventuelles traces de stress, ce qui pourrait renforcer la thèse d'un détournement ou d'un sabotage.



Boeing disparu : le dernier message a été envoyé par le copilote
"Eh bien, bonne nuit". Les derniers mots des pilotes du Boeing disparu de la Malaysia Airlines ont de quoi intriguer les enquêteurs. Il faut dire que ce simple souhait a été prononcé après la désactivation des systèmes de communication Acars de l'appareil, qui permettent les échanges entre l'avion et le sol, par radio ou par satellite et deux minutes avant celle du transpondeur, qui révèle la position de l'avion. Par ailleurs, l'appareil avait déjà changé de route, mettant le cap à l'Ouest au lieu de poursuivre son chemin sur Pékin.


La phrase en elle-même peut indiquer une situation inhabituelle car elle est contraire aux procédures de contact radio. Normalement, le pilote aurait dû lister les instructions pour contacter le contrôle aérien suivant et donner l'indicatif de l'appareil. Mais les échanges radio informels sont aussi très courants sur les ondes.

Trace de stress ?

Les enquêteurs vont donc décortiquer mot à mot ce court message dans l'espoir d'y déceler une trace de stress qui pourrait renforcer la thèse d'un détournement. Les experts tentent aussi de savoir qui parle. Il semblerait que ce message ait été prononcé par le copilote et non le commandant de bord, qui était jusqu'à présent au centre des investigations. Mais la thèse d'un pirate de l'air ayant pris le contrôle de la radio n'est pas écartée pour autant.

Parallèlement, il passent au crible le parcours et la vie de l'ensemble de l'équipage pour y déceler un indice qui pourrait conduire - enfin - à un début d'éclaicissement sur ce qui est arrivé au vol MH370.



Lundi 17 Mars 2014 - 16:32


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter