Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Burkina Faso: le traumatisme des «orphelins de Sankara»

Alors que reprend le procès de l’assassinat de Thomas Sankara à Ouagadougou, les centaines d'adolescents burkinabè qui avaient été envoyés en formation à Cuba dans les années 1980 témoignent du traumatisme que la perte du président a représenté pour eux.



En 1986, 600 adolescents quittent le Burkina Faso pour partir se former à Cuba, dans un programme d’échange mis en place par l’ancien président Thomas Sankara et son homologue cubain Fidel Castro. Âgés entre 12 et 15 ans, ils sont choisis par le président burkinabè sur des critères sociaux, venant de familles rurales et défavorisées. Mais un an plus tard, le père de la révolution burkinabè est assassiné. Les étudiants terminent leur cursus et reviennent six ans plus tard dans leur pays qu’ils ne reconnaissent plus.
 
Florence était l'une d'eux. Tous les matins, sur l’île de la jeunesse au large de Cuba, les étudiants burkinabè chantaient l’hymne national cubain. Elle s’en souvient encore aujourd’hui, tout comme elle se souvient de ce 15 octobre 1987, quand elle apprend la mort de Thomas Sankara.
 
« Quand on nous a dit qu'il y avait eu un coup d'État au Burkina Faso, on savait déjà que notre président était mort. À l'école, le silence était total. Nous sommes restés sans manger. On ne pouvait même pas dormir. On pleurait. Je ne sais pas comment vous le raconter. Il fallait le vivre pour comprendre », raconte Florence.
 
Stigmatisés
À leur retour de Cuba, un emploi dans la fonction publique devait être garanti aux étudiants, afin qu’ils aident au développement du Burkina. Inoussa Dakambari a été formé en génie civil. Rentré en 1993, il déchante. « Quand nous sommes revenus, nous avons été victimes de préjugés. Certains disaient qu'on venait venger Sankara. Encore aujourd'hui, nous n'avons pas les équivalences réelles à nos diplômes, ce qui a mis un frein à nos carrières professionnelles. » Formé à un travail manuel, Inoussa Dakambari dit s'en sortir « un peu », même si c'est difficile.
 
Formés aussi militairement, les étudiants partis à Cuba inquiètent le régime de Blaise Compaoré, qui les marginalise. « Dans les bureaux, on est parfois surnommé "le Cubain". Sankara mort et enterré, on n'a plus rien à faire ici. Certains de nos compatriotes nous traitaient comme des étrangers », témoigne Charles Kaboré, formé en mécanique industrielle, dénonçant « l'humiliation, le mépris ».
 
Aujourd’hui les orphelins de Sankara demandent toujours la reconnaissance de leurs diplômes, la reconstitution des carrières pour ceux de la fonction publique et des indemnités pour les proches de leurs camarades disparus.

RFI

Lundi 25 Octobre 2021 - 10:10


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par said le 25/10/2021 13:18
Bonjour chères frères et sœurs

Je m'appelle Delarue Vanessa

Je fais ses témoignages pour témoigner la compétence d'un vieux vraiment formidable.

Je vous assure que j'ai eu à contacter plusieurs marabouts qui sont rien que des faux , des menteurs, des escrocs je ne sais plus quoi les qualifiés mais suite aux plusieurs recherches je suis tombé sur ce vieux qui m'a vraiment redonner le bonheur , le bonheur que je recherche depuis tant d'années il est vraiment formidable je souffrais d'une rupture avec mon mari il m'a quitté cela à fait 1 an 1 mois et même au boulot j'ai perdu le travail mon père était gravement malade mais dans un intervalle de 3 jours je vous rassure que j'ai eu des miracles dans ma vie grasse à ce vieux aujourd'hui je vis bien avec mon mari , mon père est guérit, on m'a ra-pellé au boulot et j'ai même refuser mais actuellement je suis dans un autre service qui est mieux que l'autre vraiment je ne sais pas comment remercié ce vieux il m'a travailler sans me prendre un euro j'ai d'abord eu la satisfaction avant de le récompenser vraiment il est très bon ce vieux . Alors vous qui souffrez de n'importe que problème, vous qui avez n'importe des soucis ne vous faites plus de souci contacté directement ce vieux voici son adresse

E-email : said.marabout@outlook.fr

Ou vous pouvez l'appelez directement sur son numéro ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 94 08 97 38

2.Posté par Nan Silcox le 25/10/2021 21:04
Commencez à gagner de l'argent cette fois… Passez plus de temps avec votre famille et vos proches en faisant des travaux qui ne nécessitent que vous ayez un ordinateur et un accès Internet et vous pouvez l'avoir chez vous. Commencez à apporter jusqu'à 65 000 $ à 70 000 $ par mois. J'ai commencé ce travail et je gagne un beau revenu et maintenant je l'échange avec vous pour que vous puissiez le faire aussi.

Vous pouvez le voir ici….............. http://www.Newapp1.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter