Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



CAN 2019: « le Sénégal n'a pas de raison d’avoir peur et ce n’est pas logique »

La Confédération africaine de football (CAF) a procédé vendredi au tirage au sort de la Coupe d’Afrique des nations CAN 2019 qui se tiendra du 21 juin au19 juillet. Le Sénégal est logé dans la poule C avec l’Algérie le Kenya et la Tanzanie. Avec le chroniqueur sportif Mbagnick Ndiaye, PressAfrik vous propose un élément de décryptage sur les « Lions », en général, sur Sadio Mané en particulier, et sur l’avenir du sélectionneur Aliou Cissé à la tête de l’équipe nationale.



Parmi les 23 Nations sorties des éliminatoires, douze étaient déjà présents à la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon en plus du pays organisateur l’Egypte. Madagascar, le Burundi et la Mauritanie sont les trois (3) novices qui vont découvrir la compétition continentale en Egypte cette année.  Le Sénégal vient de connaitre ses adversaires de la CAN 2019. Des adversaires qu’il ne faut pas craindre, selon notre chroniquer sportif, Magnick Ndiaye. Pour lui, le Sénégal a des armes à faire valoir sur la terre égyptienne.
Leader en Afrique, et 24e au classement mondial,  le Sénégal n'a pas de raison d’avoir peur, et ce n’est pas logique ! 

On n’a pas de raison d’avoir peur, et ce n’est pas logique. Si l’on se fie aux résultats. Le Sénégal est resté leader au niveau africain et 23e position dans le classement général de la Fifa. On a une excellente défense. Lors des derniers matches (6e journée de qualifications contre Madagascar, et en amical contre le Mali) on avait un bon milieu de terrain très mobile. (Pape Alioune et Idrissa Gana Gueye comme récupérateur ) et le jeune Krépin Diatta , à la manette pour aider à la bonne circulation de la balle. D'ailleurs, il avait réussi son baptême de feu avec les Lions, avec une clé une prestation très honorable. Il avait fait un excellent match. Le coach, a en quelque sorte donné un gage, pour ceux qui vont se présenter en Égypte, sauf blessure de dernière minute ( mes pensées à Cheikh Ndoye qui ne fera pas partie du voyage pour cause de rupture de ligaments ).

En plus l'avantage du groupe d’Alioune Cissé c'est qu'il commence à durer. C'est un groupe qui s'inscrit dans la durée depuis maintenant plus d'un an. Il est sur la voie de connaître sa maturité. L’équipe connait deux compétitions majeures, la Can 2017 et le mondial Russie 2018. Et nous avons des joueurs qui évoluent dans les grandes compétitions internationales, comme le Champions league, ou même l’Europa. Une bonne partie évolue en Angleterre, considérée comme la meilleure ligue du monde. Nos joueurs sont des habitués à la haute compétition. Par le passé, ce vécu avait manqué cruellement à nos différentes sélections. Un Sadio Mané qui figure parmi les meilleurs joueurs du monde, c'est une arme considérable que notre pays n'a jamais connu. Cette régularité de nos joueurs est un bon indicateur.
Sadio Mané,  sur la terre égyptienne pour prendre sa revanche sur son "concurrent " Salah    
 
 L’Egypte le pays hôte est en même temps le pays le plus titré avec 7 trophées. Evidemment; elle se présentera comme étant la sérieuse candidate à la victoire finale de la CAN, car il, détient une arme fatale en la personne de Mohamed Salah, le tenant du titre du ballon, un concurrent redoutable de Sadio Mané (Liverpool) en quelque sorte. Pour notre interlocuteur, cette Egypte sera difficile à manœuvrer chez elle. Sadio sera en terre égyptienne pour faire valoir ses performances. Excellent en club avec 17 buts en club , cette CAN sera un baromètre pour lui afin de montrer sa vraie valeur en équipe nationale après moult critiques. A cela s’ajoute Salah qui est venu ici au Sénégal remporter le trophée de meilleur Joueur africain 2018 sous ses yeux. Une déception qui lui fera ouvrir les yeux.
Can 2019, une date buttoir pour se séparer d’Aliou Cissé ?
Toute équipe qui part à la compétition à l’ambition de remporter le trophée. Maintenant il ne faut faire du pressing sur le coach. On lui a assigné un objectif, mais il faut savoir se donner les moyens et faire de bonnes prestations. L’encadrement doit y être et de qualité, et ne négliger aucun détail. C'est le très haut niveau. Et pour le cas de Aliou Cissé je pense qu’il peut atteindre l’objectif de la Fédération et même aller au delà. Ça peut se faire, et il ne faut pas faire trop de pression. Il est sur une bonne voie. Rappelons qu’on est premier dans le classement africain, et c’est grâce à lui qu’on maintient le Cap depuis deux ans. Des avancées sont notées. Il fut des années le Sénégal était classé, entre la 10e et 20 place, et au classement Fifa vers la 30e. Cissé est donné en référence dans le continent après son bon boulot avec la sélection. Soutenons- le.
 


Fana CiSSE

Vendredi 12 Avril 2019 - 17:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter