Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Centrafrique: les forces armées reprennent la localité de Boda

Les Forces armées centrafricaines (FACA) ont repris dimanche 24 janvier le contrôle de la ville de Boda, selon le maire intérimaire de cette localité située à 180 kilomètres au sud-ouest de Bangui, dans la préfecture de la Lobaye. Selon lui, Boda était sous le contrôle des rebelles de la CPC depuis plus d’un mois.



Aimé Barthélemy Pilapete a constaté le départ des rebelles de Boda et le retour des Forces armées centrafricaines au petit matin de ce 25 janvier. Selon plusieurs témoins, les FACA étaient soutenues par des forces alliées russes.
 
« Il n’y a pas eu de combats, puisque la ville était vidée, raconte le maire par intérim de Boda. Ils sont partis d’eux-mêmes. C’est dans les 48 h passées qu’il y a eu des détonations d’armes vers la route de Bangui, à quelques kilomètres de la ville. Mais ce matin avec l’arrivée de ces forces-là, il n’y a pas eu d’échanges de tirs. »
 
Selon des sources sécuritaires, les rebelles affiliés aux groupes armés 3R ont fui vers l’est et le nord-ouest dans plusieurs directions. Le maire par intérim ne cache pas son soulagement. Comme beaucoup, il avait fui à leur arrivée, en décembre, et vient de passer plus d'un mois en brousse.
 
 « À leur arrivée, ils ont tabassé les gendarmes. Ils ont fait des dégâts et c’est pourquoi nous avons eu peur. Ce n’était pas facile parce que n’avions pas accès à de l’eau potable. Le coût de la vie est très cher. On envoyait des enfants ici, en ville, pour nous approvisionner en sel, en savon. Ce n’était pas facile ».
 
Au départ des rebelles, quelques pillages ont été signalés et attribués par les autorités à des bandits locaux. Dans l’après-midi, les FACA ont sillonné la ville pour y faire respecter le couvre-feu décrété dans le pays.
 
Les FACA et forces alliées ont également mené une offensive dimanche aux environs du village de Lambi. Selon les autorités, 44 personnes ont été tuées du côté des rebelles de la CPC. Elles disent avoir également acheminé trois prisonniers à Bangui.


Mardi 26 Janvier 2021 - 08:15


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter