Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Chaude tension à Ziguinchor: Affrontements entre forces de l'ordre et manifestants en cours

Les manifestants sont en train de faire un forcing pour entrer dans les publics de la capitale régionale de Ziguinchor. Ils font face aux forces de l'ordre qui font tout pour éviter l'affrontement. Toutefois, des échauffourées sont notées. Les forces de défense et de sécurité sont en train de charger pour contenir les jeunes déchainés.



Chaude tension à Ziguinchor: Affrontements entre forces de l'ordre et manifestants en cours
La tension est vive à Ziguinchor. Les jeunes se sont massés à la place Aline Sitoé Diatta. Cette manifestation de soutien au leader de Pastef Les Patriotes, Ousmane Sonko, accusé de «viols  répétitifs et menace de mort» par une jeune masseuse du nom d’Adji Sarr. Par moment des affrontements sont notés entre forces de défense et de sécurité et les manifestants qui sont sortis en masse ce lundi, très tôt le matin, pour occuper les artères de cette partie sud du Sénégal. 

Ça chauffe à Ziguinchor. Une large frange de la population est sortie en masse et est décidée à manifester. Ces manifestants et forces de l’ordre se regardent en chien de faïence. Il y a eu quelques affrontements par moment. Les forces de sécurité évitent à tout prix les échauffourées. C’est ce qui a expliqué leur repli et la levée du dispositif sécuritaire qu’elles avaient mis en place. 

L’on nous signale qu’un bref affrontement a eu lieu ce matin entre forces de sécurité et manifestants. Ils se sont échangés des tirs de grenades lacrymogènes et des jets de pierres. Toutefois, le calme est revenu à l'instant.

Trois manifestations initiées par les étudiants, les femmes du bois sacré et les jeunes ont été annoncées à Ziguinchor. Depuis le début, deux morts sont enregistrés à Bignona. Ces émeutes ne se sont pas limités seulement dans le sud du pays. Presque toutes les localités du Sénégal ont été enflammés, des scènes de pillages et de vandalisme sont notées un peu partout notamment dans la capitale sénégalaise. Ces manifestations ont démarré depuis mercredi 3 mars suite à l’arrestation d’Ousmane Sonko. 

Aminata Diouf

Lundi 8 Mars 2021 - 10:58


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter