Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Colonel Mamadou Adje: "si les terroristes n'attaquent pas le Sénégal, c'est grâce au Port de Dakar"

Le port, l’un des poumons de l’économie sénégalaise, est un point cible pour des trafics à enjeu sécuritaire. Selon le Colonel à la retraite, Mamadou Adje, «les terroristes veulent la liberté de pénétration de leurs ressources, de leurs trafics à partir du port de Dakar».



Colonel Mamadou Adje: "si les terroristes n'attaquent pas le Sénégal, c'est grâce au Port de Dakar"
On ne peut pas parler de commerce sans liberté commerciale, qui est fortement impactée par la sécurité internationale, a d’emblée, indiqué Mamadou Adje, colonel à la retraite, expert des questions de sécurité et de commerce international. En faisant valoir cette règle à l’échelle nationale, M. Adje révèle que ceux qu’on appelle les terroristes, voudront partager les axes du commerce en passant par le Sénégal depuis le Port.

Pourquoi Dakar est épargné d'attaque terroriste
Selon l’expert en stratégie commerciale, cet intérêt serait même bénéfique pour le pays qui pourrait être à l’abri d’attaques. « Les terroristes sont très intelligents. C’est des stratèges de première catégorie. Il ne faut pas croire que c’est des gens, qui sortent d’un trou. Ils attaquent peu les pays comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire… parce que c’est leurs axes logistiques. Ils veulent la liberté de pénétration de leurs ressources, de leurs trafics à partir du port de Dakar et du port d’Abidjan. C’est nos axes logistiques, mais c’est aussi les leurs, c’est-à-dire ceux des terroristes. C’est pour cela qu’ils attaquent rarement les pays de l’Inland. Ces derniers leur permettent en effet de faire leurs trafics, de faire passer la drogue. S’ils attaquent Dakar, les Sénégalais prendront leurs dispositions et ils n’auront plus la possibilité de faire passer leurs trafics à partir de Dakar », a-t-il assuré lors de la présentation du livre de Jean Marc Oulai sur la coopération économique entre les Etats Unis et la Côte d’Ivoire, pays qui a été en proie à des attaques, indique Walf Quotidien dans sa livraison de ce jeudi. 

Le paradoxe est que des pays d’accueil des envahisseurs en dépit d’en faire des espaces de trafics, ne sont pas à l’abri des agressions imputées aux terroristes. Il se pose la question de savoir s’il faut vraiment se sentir en sécurité, parce que les terroristes développent l’axe de leur trafic dans le pays. Si le commerce est important pour ceux que l’on appelle les terroristes, c’est, parce que le militaire à la retraite, ayant étudié aux Etats-Unis et détenteur d’un master en commerce international, considère que «le commerce est un enjeu de sécurité nationale», en citant par exemple le cas des Etats-Unis.

Selon M. Adje, Washington ne laissera jamais les axes du commerce à un pays qui n’est pas ami. «Ils entrent en guerre à chaque fois que les axes du commerce international sont touchés. Ils n’ont que ça en tête éviter que les axes soient contrôlés», prévient-il. Une approche qui, on espère, préoccupe les autorités qui devront faire avec les risques de partager les routes du commerce, même avec des indésirables. 

Fana CiSSE

Jeudi 5 Août 2021 - 11:51


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter