Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Complaintes devant Macky : Les enfantillages des députés de la majorité

Les députés de la majorité n’ont pas seulement encaissé les directives et propos du président de la République sans coup férir. En effet, ils n’ont pas manqué d’exprimer des doléances à l’autorité suprême du Sénégal relatives notamment au protocole des cérémonies, à leur représentation et leurs rapports avec le gouvernement.



Les députés de la majorité entretiendraient-ils un égo surdimensionné ? On est tenté de le croire à la lumière de leurs complaintes hier-mardi devant le président de la République pour une communication sur la réforme constitutionnelle qui sera examinée et validée aujourd’hui en conseil des ministres.
 
En effet, Aymirou Nguingue et ses collègues de la majorité ont tenu à exprimer quelques doléances. Ils ont surtout déploré le «manque de considération» dont-ils feraient l’objet lors des cérémonies officielles.
 
Boycott des députés de la cérémonie de prestation de serment de Macky le 2 avril dernier
 
Les gamineries des députés sont passées inaperçues lors de la cérémonie de prestation de serment du président de la République le 2 avril dernier au Centre d’exposition de Diamniadio. Pour un problème de protocole, ils avaient boycott cette activité solennelle qui avait rassemblait 18 chefs d’Etat et de gouvernement venant d’un peu partout à travers le monde. Le prétexte de leur boycott a été le manque de sièges avec la mention «réservée au Parlement».
 
Réplique cinglante et diplomatique de Macky Sall
 
Le président de la République a été quelque peu surpris par cette doléance et le comportement des députés de la mouvance présidentielle. En revanche, il a tenu à ne pas le manifester. Aux récriminations de ses élus, il leur a fait comprendre : «il faudra parfois faire preuve de compréhension. Pour des raisons de sécurité surtout avec la menace terroriste, les forces de sécurité peuvent être amenées à ouvrir les malles de vos véhicules. Il faut comprendre, faire preuve de sérieux et refuser de se donner en spectacle».
 
A propos du boycott de la cérémonie de prestation de serment et des problèmes de protocole soulevés, le leader de l’APR a royalement ignoré ces complaintes. 

Jean Louis DJIBA

Mercredi 17 Avril 2019 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter