Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Complicité de faux, usage de faux et tentative d’escroquerie : Abdoul Mbaye face au juge jeudi prochain



Complicité de faux, usage de faux et tentative d’escroquerie : Abdoul Mbaye face au juge jeudi prochain
Pour s’être opposé à la saisie de ses biens par l’huissier début avril, Abdoul Mbaye lui a opposé l’argument du recours en cassation qu’il avait introduit dans son bras de fer contre son ex-épouse. Ce recours en cassation sera évoqué jeudi prochain devant la chambre criminelle de la Cour suprême.

Dans son recours en cassation, l’ancien Premier ministre avait assuré n’avoir jamais commis ni tenté d’escroquer son ex-épouse. Il a affirmé avoir soutenu en 1994, une ordonnance de révocation de la communauté des biens, au niveau de la justice, avec en amont, l’accord de la dame.

En première instance, il avait été relaxé par le juge. Mais un recours a été fait par le Procureur et la partie civile de la Cour d’appel a infirmé le premier juge en constatant qu’il y a bel et bien faux dans cette histoire. Condamné à un an avec sursis, il doit aussi s’acquitter d’une amende d’un million de Fcfa par la Cour d’appel, en plus d’un montant de 100 millions Fcfa à verser à son ex-épouse en guise de dommages et intérêts.
 
Il revient désormais à la Chambre criminelle de la Cour suprême de trancher définitivement la question, selon le journal Les Echos.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 28 Mai 2020 - 11:17


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter