Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Coronavirus : plus de six millions de cas dans le monde, le Brésil toujours plus touché

Un vent de liberté retrouvée souffle sur la France en ce week-end de la Pentecôte avec la levée progressive de certaines règles de confinement. Dans le monde, en revanche l'épidémie poursuit sa progression. Suivez les dernières informations.



BRÉSIL, 4e PAYS LE PLUS TOUCHE
Si les Etats-Unis demeurent le pays comptant le plus grand nombre de cas (1.769.776) et de décès (103.758), c'est désormais en Amérique latine que le virus progresse le plus rapidement, notamment au Brésil.
 
Pays de 210 millions d'habitants, le géant sud-américain est devenu samedi le quatrième pays en termes de décès liés au coronavirus, avec 28.834 morts selon les statistiques du ministère de la Santé.
 
D'autres pays d'Amérique latine continuent de subir la progression de la pandémie.
 
C'est le cas du Pérou, deuxième pays d'Amérique latine le plus touché par le coronavirus, qui a dépassé samedi les 155.000 cas confirmés après avoir enregistré un nombre record de 7.386 nouveaux cas en 24 heures.
 
Le nombre de morts atteint désormais 4.371 dans ce pays de 33 millions d'habitants, soit une hausse de 141 en 24 heures, a indiqué le ministère péruvien de la Santé.
 
En Bolivie, quatre des neuf régions du pays, dont Santa Cruz de la Sierra, la plus touchée, ont annoncé samedi qu'elles allaient étendre les mesures de confinement, contrairement aux décisions du gouvernement central qui veut relancer l'économie.
 
La Bolivie a enregistré à la date du 31 mai 8.731 cas de coronavirus et 300 morts, la plupart dans la région de Santa Cruz.
 
SIX MILLIONS DE CAS
Plus de six millions de cas de contamination au nouveau coronavirus ont été recensés dans le monde, dont les deux tiers en Europe et aux Etats-Unis. Le Covid-19 a fait au moins 366.848 morts sur la planète, dont près de la moitié (177.595) sur le continent européen, où environ deux millions de personnes atteintes ont été recensées.
 
"TOUT SERA DIFFÉRENT"
 
"Tout sera différent" après la pandémie planétaire du nouveau coronavirus, dont l'humanité ressortira "meilleure ou pire", a prévenu le pape François, dans un message samedi soir, appelant à une "société plus juste et plus équitable".
 
"Lorsque nous sortirons de cette pandémie, nous ne pourrons pas continuer à faire ce que nous faisions, et comme nous le faisions. Non, tout sera différent", a déclaré le souverain pontife, dans un message vidéo en espagnol à l'occasion de la fête de la Pentecôte. "Des grandes épreuves de l'humanité, parmi lesquelles cette pandémie, nous ressortirons meilleurs ou pires. Ce n'est pas la même chose. Je vous le demande: comment voulez-vous en sortir ? Meilleurs ou pires ?"
TÉMOIGNAGES
Pour identifier et joindre les cas contacts des malades du Covid-19, les "brigades sanitaires" de l’Assurance Maladie sont à pied d’œuvre. Et sur le terrain, la situation semble meilleure qu’attendu. Exemple dans le Val d'Oise, pourtant classé en orange comme l'ensemble de l'Ile-de-France.
 
Signe que l'épidémie décline, les "brigades sanitaires" moins sollicitées que prévu
 
LES GRANDS DÉFIS DU DÉCONFINEMENT
 
GRÈCE
La Grèce va autoriser des vols en provenance de davantage de pays de l'UE, dont la France, à partir du 15 juin, a déclaré samedi un responsable du gouvernement, même si des restrictions locales vont perdurer. Ainsi, les passagers de ces avions ne seront pas soumis à des mesures strictes de quarantaine, à l'exception de ceux arrivant des régions les plus touchées par le Covid-19 dans ces Etats européens, comme l'Ile-de-France (Paris et ses environs), quatre régions italiennes (Emilie-Romagne, Lombardie, Piémont, Vénétie) et quatre autres en Espagne (Madrid, Catalogne, Castille et Leon, Castille-La-Manche). "Cela dépendra maintenant de l'aéroport d'origine, non du pays (d'origine)", a-t-il déclaré à l'AFP.
 
La Grèce avait annoncé la veille l'ouverture des aéroports d'Athènes et de Thessalonique (nord) aux touristes de 29 pays, dont une quinzaine de l'Union européenne, à compter du 15 juin.
BILAN DANS LE MONDE
 
 
 
La pandémie a fait au moins 366.581 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 21h. La barre des 6 millions de cas diagnostiqués depuis le début de l'épidémie a, elle, été franchie à peine deux heures plus tard, toujours de même source.
 
Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 103.353 décès pour 1.758.304 cas. Suivent le Royaume-Uni avec 38.376 morts, l'Italie (33.340), la France (28.771) et le Brésil (27.878).
 
LE POINT SUR L'ÉPIDÉMIE
 
La Direction générale de la santé indique par voie de communiqué que 14.380 personnes sont toujours hospitalisées ce samedi pour une infection Covid-19. 1325 patients atteints d’une forme sévère de la maladie restent quant à eux placés en réanimation, soit 36 malades de moins par rapport à hier. La DGS précise que 4 régions - Ile-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France - regroupent 73% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 119 hospitalisations, dont 22 en réanimation.
 
Depuis le début de l’épidémie, 101.593 personnes ont été hospitalisées, dont 17.933 en réanimation. 68.268 personnes sont rentrées à domicile. Au total, en sachant que les nouveaux chiffres de la mortalité dans les Ehpad ne seront communiqués qu'à partir de mardi, 18.444 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers depuis le début de l'épidémie. Au total, le bilan se porte ce samedi à 28.771 décès.
 
TOURISME
Les exploitants d'autocars touristiques pourront bénéficier du plan public de soutien au tourisme, a annoncé samedi le gouvernement, en réponse aux inquiétudes de la profession.
 
"Ces entreprises, représentées au sein du comité de filière tourisme, bénéficieront ainsi notamment du maintien de l'activité partielle dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui jusqu'à la fin du mois de septembre 2020", précise le gouvernement ce samedi.
 
REPORTAGE
Durant le confinement, des candidats ont eu le temps de réviser le code de la route et sont pressés de passer à la conduite. Depuis le retour à la vie normale, le planning des auto-écoles est chargé.
ROYAUME UNI
 
Le gouvernement britannique a autorisé samedi le retour à huis clos des compétitions sportives à partir du 1er juin, après plus de deux mois d'arrêt en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé le ministre chargé des Sports Oliver Dowden.
 
"L'attente est terminée. Le sport britannique reviendra bientôt dans des conditions sûres et étroitement contrôlées", a déclaré le ministre en conférence de presse, ouvrant ainsi la voie à une reprise de la Premier League de football.
 
16:27
UKRAINE
 
 
Les centres commerciaux ont rouvert samedi dans la capitale de l'Ukraine, Kiev, alors que le pays poursuit son progressif déconfinement commencé début mai.
 
La réouverture des centres commerciaux, accompagnée d'un strict protocole de distanciation sociale, est le dernier allègement en date ordonné par le président Volodymyr Zelensky, désireux de relancer l'économie du pays. Les clients des centres commerciaux sont aussi tenus de porter des masques et des gants.
 
Plus tôt en mai, l'Ukraine avait rouvert ses terrasses, les salons de beauté et les parcs, et le métro avait recommencé à rouler après dix semaines de fermeture.
 
SPORTS
 
Qu'ils soient amateurs ou professionnels, nombreux sont ceux qui s'adonnent au sport depuis la mi-mars. Même après le début du déconfinement, la plupart ont gardé leurs habitudes.

LCI

Dimanche 31 Mai 2020 - 09:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter