Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Côte d'Ivoire: Bouaké, le Gouvernement dément une mutinerie mais déploie deux MI24, des blindés et d'importants éléments



Côte d'Ivoire: Bouaké, le Gouvernement dément une mutinerie mais déploie deux MI24, des blindés et d'importants éléments
La réaction était attendue tant la colère contre le commandant du CCDO à Bouake est à son paroxysme. Le Gouvernement ivoirien veut mettre fin aux soulèvements répétés des militaires dans la ville de Bouaké après le dernier mouvement survenu la veille entre éléments de CCDO et les militaires du 3ème bataillon.

Son porte-parole, Bruno Koné a annoncé ce jour à l'occasion de la conférence de presse d'après conseil des ministres que la situation sécuritaire dans cette localité est calme comme relevé par KOACI.
Bruno Koné a également précisé que deux MI24, des blindés légers et une centaine d'hommes ont été déployés à Bouaké.

Il a expliqué que ces mouvements ne sont bien évidemment pas des mutineries mais des altercations entre différentes factions sécuritaires comme rapporté par KOACI.

«(...) Mais surtout qui traduit le fait qu'il s'agit en réalité d'altercation entre factions différentes de militaires. Je pense qu'il ne faut pas interpréter au-delà de cela. Les enquêtes se poursuivent. Il faut faire la différence entre une mutinerie et une altercation, » s'est justifié le porte-parole du Gouvernement.
Curieusement pour des altercations entre différents acteurs de sécurité, le Gouvernement a déployé autant d'hommes et de matériels militaires pour assurer la sécurité dans la capitale du centre de la Côte d'Ivoire.

Le porte-parole du Gouvernement, a par ailleurs indiqué qu'un Conseil de sécurité se tiendra demain et abordera la question.

«Les ministres en charge de la Défense et de la sécurité feront un compte rendu permettant d'avoir plus de détail, » a-t-il mentionné.

Dressant enfin, le bilan du soulèvement de la veille, Bruno Nabagné Koné a affirmé qu'une personne a été légèrement blessée, un véhicule a été incendié et l'annexe du CCDO saccagé.

A la question de savoir si le Gouvernement n'a pas montré ses limites dans le règlement de cette affaire, Bruno Koné répond.

«On n'est pas du tout dans la même nature des problèmes, donc on ne peut pas en déduire qu'il y a un échec du gouvernement. Le Gouvernement n'a pas montré ses limites. Mais en même temps nous avons tous un défis, pas seulement le Gouvernement depuis la crise postélectorale. Donc on essai d'en gérer les conséquences de ce passage tumultueux qu'il y a eu entre 2000 et 2011. Mais nous y parviendront. Mais de toutes les façons, il faut bien voir que c'est l'ambition du Gouvernement, de l'Etat de Côte d'ivoire, » a-t-il martelé.

Selon lui, l'objectif principal de la loi de programmation militaire est de régler tous ces problèmes.
Notamment, aller vers une armée totalement républicaine, une armée qui effectue ses missions comme toutes les grandes armées dans le monde.

Il reste enfin convaincu que, cela va sans doute se faire un jour.

Rappelons que des militaires du rang excédés suite à une série de manœuvres montées, selon eux, contre eux par le commandant du CCDO à Bouaké, ont manifestent depuis quelques jours leur colère et exigent le renvoi du lieutenant Amoudé Traoré.

Koaci.com

Mercredi 10 Janvier 2018 - 16:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter