Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Côte d'Ivoire: Gbagbo promet la fin du film.



Côte d'Ivoire: Gbagbo promet la fin du film.
Laurent Gbagbo s’engage à relancer le processus de paix en Côte d’Ivoire. Il y a mis un coup d’arrêt avec la dissolution de la commission électorale en février dernier et le récent débat sur le désarmement. Ces bonnes résolutions font suite à sa rencontre jeudi avec Blaise Compaoré, le médiateur de la crise ivoirienne.
« Nous avons connu, dans la sortie de crise, un pic de violence et quelques blocages. C’est mon devoir de faire redémarrer la machine. », a déclaré jeudi le président Laurent Gbagbo à son retour du Burkina Faso où il a rencontré le facilitateur de la crise ivoirienne, le président Blaise Compaoré. Les deux responsables politiques ont convenu de mener simultanément la finalisation de la liste électorale et la réunification qui suppose pour le président ivoirien le redéploiement « des forces douanières », « des forces militaires » et « de l’administration préfectorale ». « On a perdu beaucoup de temps et il faut vraiment que dans les semaines à venir, nous puissions avoir beaucoup de visibilité, de clarté sur ces deux questions majeures », a déclaré Blaise Compaoré.

Après avoir dissous la commission éléctorale indépendante le 12 février dernier, le camp présidentiel fait depuis quelques semaines du désarmement et de la réunification une condition à la tenue du scrutin présidentiel. Ce que réfute les Forces nouvelles. « Le désarmement n’a jamais été un préalable à la tenue de la présidentielle », a déclaré récemment le porte-parole des Forces nouvelles, Maître Affoussy Bamba. « Les Forces Nouvelles soulignent que le processus DDR (Désarmement, démobilisation et réinsertion) tel que conçu et prévu par l’APO et ses accords complémentaires se poursuit après les élections générales, y compris l’élection présidentielle ».

Les difficultés se multiplient

Le président burkinabé prévoit de s’entretenir de nouveau avec le Premier ministre Guillaume Soro, représentant de l’ex-rébellion des Forces nouvelles. Les deux hommes se sont déjà rencontrés mercredi dernier. Des consultations devraient se multiplier au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. « J’ai reçu une délégation des Forces nouvelles, il y a deux jours (mardi 30 mars dernier). Aujourd’hui, j’ai parlé avec le facilitateur. Après les fêtes, je vais parler avec le Premier ministre et nous allons redémarrer la machine. (…) Je prends les avis des uns et des autres ; moi-même, je donne mon point de vue pour relancer la machine (…) . C’est pourquoi, je vous ai dit qu’on va voir la fin du film ».

Un film qui se déroule depuis septembre 2002, date du coup d’Etat manqué des Forces nouvelles qui a vu la partition de la Côte d’Ivoire. Depuis 2005, les élections qui doivent mettre fin à la crise politique n’ont cessé d’être reportées. Autant de rendez-vous manqués auxquels les Nations unies espèrent que les autorités ivoiriennes mettront un terme au plus tard en juin.

Afrik.com

Samedi 3 Avril 2010 - 13:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter