Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Covid-19: le CORAF bénéficie d’un financement pour une étude sur les effets des réponses des gouvernements dans Sahel



Le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF) a bénéficié d’un financement du Centre pour la Recherche et le Développement International (CRDI) pour conduire une étude sur les ‘’Effets des réponses des gouvernements à la COVID-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance au Sahel’’.

Cette étude selon le Dg du CORAF permet de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle sensible au genre dans la région du sahélienne de l’Afrique de l’Ouest dans le contexte des risques physiques et biologiques, en particulier la Covid-19 et les futures pandémies. Il a soutenu que les pertes de production pour 2020, due à un ralentissement plus prononcé de l’activité économique sont estimées entre 37 milliards et 79 milliards d’USD en Afrique, soit quarrant cinq mille huit cent quatre vingt quinze milliards zéro quatre vingt dix huit millions cinq cent mille F CFA (45.895.089.500.000 F CFA). Cette étude a été menée dans cinq pays, à savoir le Burkina Faso, le Cabo Verde, le Mali, le Niger et le Sénégal, et a été sanctionnée par la production de rapports nationaux.
 
« La Pandémie de la Covid-19 a affecté le monde entier avec une intensité inattendue. Au-delà des pertes humaines considérables qu’elle a entraînées, la pandémie a affecté tous les secteurs de développement, et hypothéquer de facto les efforts et les acquis enregistrés dans la réalisation des objectifs de développement durable. Pour répondre à la pandémie des mesures économiques ont été prises dans l’ensemble des pays d’Afrique de l’Ouest, à savoir le confinement partiel ou total, limitation de la mobilité des personnes, fermeture des frontières, marchés urbains, périurbains, etc. En d'autres termes, les mesures de réponses à la pandémie ont affecté sérieusement l'économie dans les pays, les systèmes alimentaires et la génération des moyens de subsistances des populations, et donc fragilisé davantage les populations notamment les plus vulnérables », a déclaré Dr Abdou Tenkouano Directeur exécutif Coraf.
 
Il précise que selon la Banque Mondiale, « les pertes de production pour 2020, duc à un ralentissement plus prononcé de l'activité économique sont estimées entre 37 milliards et 79 milliards d’USD, en Afrique. L'Indice FAO des prix des produits alimentaires est tombé à son niveau le plus bas depuis la survenance de la pandémie de la covid-19. Il s'est établi en moyenne à 162,5 points en mai 2020, soit une baisse à de 3,1 points par rapport au mois d'avril et sa plus baisse moyenne mensuelle depuis décembre 2018 ».
 
Pour Dr Mariame Maïga, Coordonateur dudit projet, on ne savait pas avec précision, avec des données scientifiques, comment la maladie a affecté le secteur de développement surtout celui agricole. « La Covid19, est aujourd’hui aperçu comme un véritable mal du siècle. C’est une pandémie qui a affecté tous les secteurs de développement, y compris le secteur agricole. On ne savait pas avec précision, avec des données scientifiques, comment la maladie a affecté le secteur de développement surtout celui agricole. D’où la justification de cette étude ».
 
« Les femmes comme l’étude l’a montré, ont été plus affectées, par les mesures que les gouvernants ont eu à prendre pour contenir la maladie. Donc pour répondre à la maladie. L’étude a été menée dans cinq pays, à savoir le Burkina Faso, le Cabo Verde, le Mali, le Niger et le Sénégal. L'objectif spécifique est de faire l'inventaire des réponses des gouvernements à la Covid19 et déterminer leurs effets sur la production,… Y compris sur les inégalités entre les sexes et de proposer des actions de réponses plus équitables et inclusives à la COVID-19, et aux futures pandémies. On a considéré 250 réponses que les gouvernements on eu à prendre pour répondre à la pandémie ».
 
Interpelé sur l’effet de cette étude au Sénégal, Dr Mariame Maïga, soutient que le Sénégal a montré contrairement à d’autres pays, que la pandémie à affecter autant les femmes que les hommes. « C’est des données consolidés au niveau régional et chaque pays va faire sa présentation. La pandémie à affecté la disponibilité de la main d’œuvre… Mais le Sénégal a montré contrairement à d’autres pays, que la pandémie a affecté autant les femmes que les hommes », dit-elle.
 



Lundi 29 Novembre 2021 - 12:47


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter