Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Covid-19 : une troisième dose de vaccin recommandée pour les personnes immunodéprimées

​Le ministère de la Santé vient de préconiser officiellement une troisième dose de vaccin pour les personnes au système immunitaire fragile, atteintes d’une maladie auto-immune, dialysées ou transplantées.



Les personnes immunodéprimées, pour qui le risque de développer une forme grave du Covid-19 est plus important, sont celles qui réagissent le moins au vaccin, selon les données scientifiques. Même après deux injections, leur réponse immunitaire est insuffisante. De manière générale, la vaccination est moins efficace pour cette population de patients, en raison de l’affaiblissement de leurs défenses immunitaires. Celle contre le Covid-19 n’échappe pas à la règle.

Une étude coordonnée par le docteur Dorry Segev, chirurgien spécialiste des transplantations à l’université Johns-Hopkins, montre que seuls 17 % des patients immunodéprimés qui ont reçu la première dose de vaccin à ARN messager (Moderna ou Pfizer-BioNTech) ont présenté des anticorps contre le Covid-19, vingt jours après l’injection, relève Le Monde. Or, les essais cliniques menés en population générale montraient qu’au même moment, presque 100 % des volontaires avaient des anticorps détectables. Plus significatif : « Seuls 45 % des patients immunodéprimés présentent des anticorps après la deuxième dose, selon des résultats qui devraient être publiés sous peu », indique le quotidien.

Selon la Société francophone de transplantation, « le vaccin est efficace à plus de 90 % dans la population générale. On ne connaît pas les chiffres chez le transplanté. Il est possible que la réponse soit un peu moindre », écrit-elle dans un communiqué destiné aux patients sur son site Internet. Autre donnée : le risque de décès est multiplié par six pour les personnes transplantées du poumon, et par sept pour les personnes transplantées du rein, selon l’étude EPI-Phare, réalisée à partir des données de l’Assurance-maladie.

Consciente de ce problème, la Direction générale de la Santé (DGS) a recommandé dimanche soir d’injecter une troisième dose de vaccin PfizerBioNTech ou Moderna pour les personnes dont le système immunitaire est très fragile. « Conformément à l’avis du 6 avril 2021 du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, l’injection d’une troisième dose de vaccin à ARN messager est nécessaire pour les personnes sévèrement immunodéprimées », écrit la DGS dans un message urgent.

Cela concerne les transplantés d’organes solides, les transplantés récents de moelle osseuse, les patients dialysés et les patients atteints de maladies auto-immunes sous traitement immunosuppresseur fort de type anti-CD20 ou anti-métabolites.

Bientôt une troisième dose pour les patients atteints de cancer ?
« Cette troisième injection doit intervenir 4 semaines au moins après la deuxième dose, ou dès que possible pour les personnes qui auraient déjà dépassé ce délai », précise l’autorité sanitaire. Renaloo, une association de patients atteints d’insuffisance rénale, s’est réjouie de la nouvelle sur son compte Twitter.

Avec Le Parisien

Lundi 12 Avril 2021 - 15:49


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter