Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Depuis 6 ans, la CDP court derrière Macky Sall pour lui remettre ses rapports annuels (responsable)



Depuis 6 ans, la CDP court derrière Macky Sall pour lui remettre ses rapports annuels (responsable)
De 2014 à 2018, la commission des données personnelles (CDP) a traité plus de 1500 dossiers que ce soit des plaintes, des consultances ou des avis fournis, a fait savoir Adama Sow, la chargé de communication de ladite commission. Ce pendant aucun rapport annuel n’est à ce jour rendu public. 

« De 2014 à nos jours, la Cdp n’a jamais publié ses rapports annuels. Et pourtant, on a tout fait pour que le Président puisse recevoir le rapport. Pour vous dire, ce ne reste que pour le droit à l’information aux populations, il faut les publier. Une obligation d’information au public », a dit M. Sow, devant l’assistance, en marge d’un  atelier avec des acteurs essentiels de l’écosystème Internet pour procéder à l’état des lieux de l’encadrement juridique de la protection des données à caractère personnelle au Sénégal, de JONCTION, en partenariat avec CIPESA (Collaboration on International ICT Policy for East and Southern Africa), tenu ce jeudi à Saly (Mbour).

Prenant l'exemple, de la Cour des comptes qui a également couru pendant 4 ans pour la publication de ses rapports, le chargé de communication de la Commission de données personnelles fait appel à la société civile. « Mais il a fallu que la société civile et la population tapent  sur le poing  pour que ces rapports de la Cour des Comptes qui font le bruit depuis presqu’un mois soient publiés. Peut être que la société civile peut aider » , a-t-il lancé.

Serait-ce parce que la conclusion de ses travaux vont dévoiler des secrets inattendus ? En tous cas, le Professeur Mamadou Niane, chef du département juridique de la CDP de préciser que « comme l’ARMP, qui a une possibilité de bloquer des marchés publics qui ne sont pas conformes, de même manière que la CDP à ce statut de rejeter un dossier, en émettant des avis et même des dossiers qui concernent l’Etat, si toutefois, les paramètres de sécurisation de ses données à caractère personnelle ne sont pas garantis. »


Fana CiSSE

Jeudi 27 Février 2020 - 18:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter