Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Deux questions à Pape Kane, Président de l’Association MMA Sénégal

Les responsables de l’Association Mixed Martials Arts (MMA) Sénégal ont tenu une conférence de presse ce samedi à Dakar, pour présenter leur programme annuel. PressAfrik en a profité pour tendre son micro au président Pape Kane, qui a répondu a deux questions essentielles sur l’association et sur le combat à venir d’un leurs meilleurs lutteurs. ENTRETIEN !!!



Vous venez de décliner votre programme d’activités pour l’année 2019-2020. Sa réalisation nécessite un certain nombre de fonds. Avez- vous eu l’accompagnement du ministère des Sports ou des sponsors ?

Nous ne cessons de solliciter un accompagnement de la part des autorités notamment le ministère des Sports. Mais malheureusement, nous n’avons pas eu de suite favorable. Aujourd’hui, l’association ne vit que de ses propos moyens. Toutes les compétitions auxquelles nous avons eu à participer ont été financées par nous-mêmes. Fort heureusement, certains membres sont de hauts responsables, ils continuent à faire du bénévolat pour ce sport. C’est ainsi que nous parvenons à financer nos propres activités. Mais aussi avec des cotisations mensuelles. 

Nous n’avons pas non plus de sponsors qui viennent appuyer ce que nous faisons. C’est un sport, qui, dans les années à venir va récupérer beaucoup de jeunes dans tous les quartiers et dans toutes les régions du Sénégal. Donc, il est important que les autorités étatiques, notamment celles en charge du sport sénégalais, et les entreprises qui oeuvrent dans le sport viennent soutenir cette discipline qui est bien connue et très médiatisée.

Aujourd’hui, un de nos combattants (Togola) qui travaille comme agent de sécurité dans une structure de la place, a décroché un combat international. Il va combattre dans une semaine (le 14 décembre au Grand Théâtre) ici à Dakar contre un Russe. Vous voyez un peu, il travaille et il vit sa passion qui est cette discipline.

De la même manière que ces entreprises soutiennent la lutte sénégalaise, nous voudrions qu’elles nous soutiennent aussi pour permettre à ses jeunes de vivre leur art. Le ministère des Sport nous a reçus, on leur a présenté en images toutes les activités que nous avons eues à faire depuis 2012, nous n’avons pas encore eu de suite.

A une semaine du combat, votre champion est-il assez prêt, si on sait qu’il doit affronter un étranger, qui certainement, dispose plus de moyens en terme matériels que lui ?

Oui, Togola a eu cinq ou six combats, et il n’a jamais eu de défaite. Cela veut dire qu’il commence à avoir de l’expérience. A la base, c’est un pratiquant de plusieurs combats. Il est ceinture noire et c’est le résultat des années de pratiques et de compétitions. IL a toutes les chances de mette KO son adversaire russe. Il a aussi toutes les chances de hisser le nom de MMA Sénégal au haut niveau. On lui fait totalement confiance, il s’est bien préparé et Dieu voulant, la victoire restera ici au Sénégal.

Salif SAKHANOKHO

Samedi 7 Décembre 2019 - 16:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter