Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM



Devant la barre ​Mbaye Touré assume tout



Devant la barre ​Mbaye Touré assume tout
Contrairement à Fatou Traoré qui a refusé de faire sa déposition hier, mercredi, Mbaye Touré lui, a accepté de se livrer aux questions-réponses de la Cour d’Appel de Dakar et des avocats de la partie civile : Etat et mairie de Dakar.

«Si je prends la parole, les gens peuvent penser que je commence à souffrir des 17 mois de prison», a-t-il précisé d’emblée. Cependant, au lieu d’enfoncer Khalifa Sall, le Directeur administratif et financier (Daf) de la ville de Dakar, se dit quitte avec sa confiance, accepté son sort et assumé tous les actes à lui reprochés dans le cadre de l’exercice de ses fonctions à la mairie de la capitale du Sénégal ».

«Par rapport à tout ce qui s’est passé, j’assume», a déposé Mbaye Touré à la barre. Pour lui, c’est par un concours de circonstances malheureuses qu’il s’est retrouvé dans cette affaire.
«Je suis devant cette barre parce que seulement, j’ai eu la malchance d’exercer cette Caisse d’avance de Dakar», a regretté Mbaye Touré.

A la question de savoir à qui était destiné l’argent de la Caisse d’avance, le Daf de la ville de Dakar ne cherche midi à 14 heures. De façon péremptoire, il a indiqué que les fonds dont il est questions, sont destinés à l’édile de la capitale.

«Je ne connais pas la destination de l’argent. Mais il était destiné au maire», a-t-il clarifié soutenant au passage, que les justifications à priori, étaient justes confectionnées pour se formaliser à la loi . «L’utilisation de ces fonds ne rentre pas dans le fonctionnement de la mairie», a conclu le Daf, Mbaye Touré.

Ibrahima MANSALY

Jeudi 26 Juillet 2018 - 14:13