Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Dictature !



Dictature !
Tremblez, messieurs et dames ! Il ne rigole plus ! On nous l’a changé, le gentil monsieur qui s’était présenté si candidement devant ses compatriotes, sollicitant leurs suffrages. Les citoyens, qui s’étaient offusqués en masse que ce jeune homme si sage soit chassé de façon aussi abrupte de l’Assemblée nationale parce qu’il avait exigé des comptes au Prince au sujet de l’argent public dépensé pour le sommet de l’OCI, avaient pris fait et cause pour lui.

Le visage qu’il présentait était celui d’un homme sociable au cœur dépourvu de sentiments haine et de vengeance. La suite, on la connait. Il a déjà « tué » deux potentiels candidats. Et c’est quand il a voulu avec sa Justice mettre en prison son plus sérieux adversaire du moment — qui ne serait jamais que le troisième — que le peuple s’est dressé contre lui. Malgré les morts qui se comptaient, il a résisté avant de battre en retraite.

Et croyez nous, il ne s’est jamais remis de cette contestation populaire. Il n’aime pas voir rouge. Ça ne se reproduira plus, avait-il dit, l’allure martiale. Et ce n’était pas que paroles. Il ne rigolait pas. Après avoir mesuré sa cote de popularité dans quelques coins miséreux du pays, conscient qu’il demeure dans les cœurs, il veut nous faire marcher à la baguette. Et ça va passer par sa majorité mécanique.

Cette loi qu’il va soumettre à ses députés, qui ignorent qu’ils sont eux-mêmes menacés, constitue une grande menace pour les libertés collectives et individuelles. Nous sommes tous de potentiels terroristes. Elle est aux antipodes de ce que le Conseil de sécurité des Nations Unies considère comme acte terroriste.
C’est un règlement de comptes qui vise des adversaires qui pourraient tomber facilement sous le coup de cette loi liberticide.

Ceux qui parlent d’une dictature n’ont pas tort. Ça nous ramène loin, ces projets de lois, plus précisément aux premières années de notre indépendance. Elles sont liberticides et dangereuses pour notre commune volonté de vivre ensemble. Elles dessinent une vraie dictature. Déjà qu’en mars, alors que le peuple manifestait, ils nous parlaient de terroristes qu’ils étaient les seuls à voir. Dieu nous préserve de leurs manœuvres !

KACCOR, Le Témoin

AYOBA FAYE

Vendredi 25 Juin 2021 - 10:16


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Samba le 25/06/2021 10:46
Tres bonne loi
Vivement qu'elle soit adoptée

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter