Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Division sur l’appel de Macky Sall: MTS court-elle vers le clash ?

La coalition Mankoo Taxawu Senegaal (MTS) ne parle plus le même langage depuis l’appel au dialogue lancé par le chef de l’Etat Macky Sall. En effet, alors que Moussa Sy, membre de ladite coalition se dit favorable à une telle rencontre, ses autres camarades le prennent à contre-pied et servent un niet catégorique au Président Sall.



Les démons de la division guettent-ils Mankoo Taxawu Senegaal ? Cette question mérite d’être posée. En effet, sur un sujet aussi capital que la diligence à accorder à l’appel au dialogue lancé par le président de la République et réitéré par son nouveau ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, ils n’arrivent pas accorder leur violon.

Cette coalition de l’opposition qui s’est prononcée sur la question a dit niet à l’invitation, alors que le maire des Parcelles Assainies leur avait «conseillé» de ne pas cracher une sur un face-à-face sur un sujet qui permettrait d’apporter des correctifs sur les incorrections notées lors des dernières Législatives.
 
Le fossé qui les sépare se manifeste à travers la déclaration, d’une part, de Déthié Fall qui parle au nom de la coalition, et de l’édile des Parcelles Assainies. Car, pour le premier, «Nous ne pouvons pas concevoir aujourd’hui que, après tout ce qu’il a fait concernant les élections législatives, après les promesses qu’il avait données à l’opposition lorsqu’il nous avait reçu le 1e décembre 2016, qu’il veuille aujourd’hui appeler l’opposition à un dialogue national de façade».

Laquelle posture est rejetée par le second qui avait fait savoir que : «c'est tout le sens de répondre à ce dialogue, pour corriger ces imperfections qu'on a vécues par rapport à la délivrance des cartes d'identité. Je pense que si on le fait, le Sénégal sera en paix, il y aura le calme et les gens vont voter librement et faire leur choix».

Le n°2 du Rewmi qui justifie la position de MTS soutient «qu’un président de la République qui ne respecte pas sa parole ne mérite pas de s’asseoir avec l’opposition sérieuse sur des questions qui n’intéressent que son camp et qui ne sont d’aucune utilité pour notre démocratie».

Alors que pour sa part, M. Sy est d’avis qu’«en boycottant le dialogue, on prête le flanc et on donne raison au pouvoir. Le boycott ne résout jamais les problèmes».

Ces positions qui se contredisent laissent planer le doute quant à la survie de cette coalition surtout que c’est un autre appel, lancé par le même président qui avait réussi à jeter du sable sur la tendance unitaire de toute l’opposition sénégalaise.
 
Le maire des Parcelles Assainies a également averti l'opposition qui menace d'ignorer cet appel au dialogue. «En boycottant le dialogue, on prête le flanc et on donne raison au pouvoir. Le boycott ne résout jamais les problèmes», avait-t-il dit.

Ousmane Demba Kane

Mardi 10 Octobre 2017 - 12:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter