Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Energie et TIC: la Banque mondiale approuve un crédit plus de 105 milliards FCFA pour le Sénégal



Energie et TIC: la Banque mondiale approuve un crédit plus de 105 milliards FCFA pour le Sénégal
Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé mercredi un crédit de 180 millions de dollars (105 milliards 871 millions de francs CFA) de l’Association internationale de développement (IDA) en faveur du Sénégal, informe un communiqué de l’institution repris par l’Aps.
 
Ce crédit doit servir d’une part à "soutenir les efforts du Sénégal visant à stimuler la compétitivité des secteurs de l’énergie et des technologies de l’information et de la communication (TIC)" et d’autre part à améliorer "l’accès aux services pour les plus vulnérables", indique la Banque mondiale, dans ce communiqué. 
 
La même source souligne que le programme "contribuera à réduire le coût de production de l’électricité, à améliorer les performances du service public d’électricité, à élargir la concurrence dans le secteur des TIC et à bâtir une économie numérique durable".
 .
Selon le communiqué, "cet appui budgétaire a soutenu les efforts du gouvernement au cours des 36 derniers mois pour diversifier ses sources pour son mix énergétique avec une utilisation plus importante du gaz et des énergies renouvelables, tout en élargissant l’accès des plus pauvres à l’électricité". 
 
La même source ajoute que le programme "élargit également l’entrée de nouveaux acteurs dans le secteur des TIC, augmente les investissements du secteur privé et continue de développer les fondements de l’économie numérique". 
  
L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis.

Salif SAKHANOKHO

Jeudi 19 Décembre 2019 - 20:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter