Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Equipe du Sénégal: faut-il s'inquiéter, à deux mois du début de la Can 2022 ?



Equipe du Sénégal: faut-il s'inquiéter, à deux mois du début de la Can 2022 ?
Titulaire indiscutable en équipe nationale, Abdou Diallo n’a pas le même statut en club. Le défenseur du Paris Saint Germain est apparu deux fois lors des huit derniers matchs. Il est barré par la rude concurrence en défense. Pourtant, Diallo avait bien débutée en enchainant les titularisations sur le côté gauche de la défense parisienne. Mais l’arrivée du Portugais Nuno Mendes a changé la donne.

L’association avec Kalidou Koulibaly en défense centrale commence à être remise en question par certains spécialistes. Le duo s’est montré fragile lors des derniers matchs du Sénégal contre le Congo (3-1) et la Namibie (4-1, 3-1).

La situation de Bouna Sarr inquiète. Arrivé en Bavière en octobre 2020 en provenance de l’Olympique de Marseille, l’international sénégalais qui a découvert la Tanière en octobre dernier est 3ème dans la hiérarchie des latéraux droits derrière Benjamin Pavard et Niklas Sule.

Selon le quotidien sportif « Stades », Bouna Sarr n’a disputé que 45 minutes en Bundesliga. Sa dernière apparition en championnat remonte au 18 septembre dernier lors de la 5ème journée contre Bochum (7-0). Le néo-Sénégalais reste sur quatre rencontres d’affilée, dont trois en Bundesliga sans jouer.

Avec l’arrivée de Nampalys Mendy, Aliou Cissé pensait trouver la pièce qui manquait au puzzle. Convoqué pour la première fois mars dernier, l’ancien joueur de Monaco n’a pas mis du temps pour mettre tout le monde d’accord sur son talent de récupérateur.

Titulaire contre le Congo (0-0) et l’Eswatini (1-1), sans aucune minute dans les jambes à Leicester, le milieu de terrain avait enchainé au mois de juin face au Cap-Vert (2-0) et à la Zambie (3-1). Mais une blessure à l’aine, contractée à l’entrainement en club, avait freiné son élan. Ce qui fait que Namaplys a seulement 61 minutes avec la réserve de Leicester.

Ces  « Lions », tous de potentiels titulaires en sélection sont confrontés à des blessures et un faible temps de jeu dans leurs clubs respectifs. Ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle pour le sélectionneur à deux mois du début de la CAN 2022.

Moussa Ndongo

Mercredi 27 Octobre 2021 - 10:12



Dans la même rubrique :
< >