Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

États-Unis: comment des Républicains trumpistes bloquent le vote du budget

États-Unis: comment des Républicains trumpistes bloquent le vote du budget



Ce samedi 30 septembre à minuit, heure de Washington, il sera trop tard. En fait, il est plus que probablement déjà trop tard. Les divisions sont trop importantes entre le Sénat, contrôlé par les démocrates, et la Chambre des représentants, où la majorité républicaine se déchire.

Les républicains les plus extrémistes ont torpillé, avec les démocrates, une proposition de financement de court terme pourtant très conservatrice, puisqu’elle sabrait de 30% toutes les dépenses hors armée. Raison invoquée : ils ne veulent qu’une loi de long terme répondant à leurs priorités.

Les républicains prennent sans doute aussi un plaisir cruel à voir se débattre le président de la Chambre, Kevin McCarthy. Ce dernier, à l'origine de la proposition rejetée, doit notamment son poste au Freedom Caucus, un groupe d'élus républicains trumpistes sur lequel il a dû s'appuyer en raison de la majorité démocrate trop fragile à la Chambre des représentants.

Cette dizaine de républicains extrémistes, pour certains placés à des postes clefs qui leur permettent de tenir leur parti et tout le Congrès en otage, ont des exigences aussi difficiles à satisfaire que confuses. Par exemple, la réduction des salaires du secrétaire d'État à la Défense et de l'ambassadrice américaine à l'ONU à un dollar symbolique, ou encore l'arrêt pur et simple du financement des enquêtes sur Donald Trump.

De toute manière, l'impasse est totale
La proposition de financement de Kevin McCarthy n’aurait de toute façon pas trouvé son chemin jusqu’au Sénat. Un accord bipartisan y a été trouvé, mais il inclut des financements de court terme importants pour les réponses aux catastrophes naturelles et pour l’aide militaire à l’Ukraine. Cet accord est inacceptable pour les républicains radicaux de la Chambre, qui réclament la fin des aides à l'Ukraine et moins de dépenses publiques, en plus du déploiement de l'armée à la frontière mexicaine pour lutter contre l'immigration.

L’impasse est totale et un « shutdown » paraît inévitable. Il mettra au chômage forcé des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux, sans paie. Même chose pour les militaires et les bénéficiaires d’aides fédérales. Et dans l’état actuel des choses, une solution rapide semble difficile à imaginer. 

RFI

Dimanche 1 Octobre 2023 - 13:01


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter