Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Euro 2020 : l'Allemagne sans pitié contre le Portugal



Euro 2020 : l'Allemagne sans pitié contre le Portugal
Obligée de réagir après sa défaite face à la France (0-1), l'Allemagne a livré une prestation de haute volée face au Portugal. Grâce à ce succès devant leur public à Munich, les joueurs de Joachim Löw recollent à leur adversaire du jour au classement, laissant les Bleus seuls en tête.

Malgré un début de match tonitruant de la Mannschaft, marqué par un but de Gosens (5e) finalement refusé pour un hors-jeu de Gnabry, le Portugal a ouvert le score par l'intermédiaire de Ronaldo. Servi face au but par Diogo Jota après une contre-attaque portugaise, le quintuple Ballon d'Or a peaufiné son statut de meilleur buteur de l'histoire du tournoi (12). L'Allemagne est cependant repartie à l'attaque et a renversé la vapeur en l'espace de trois minutes. Kai Havertz a d'abord poussé Ruben Dias à marquer contre son camp (35e), imité juste après par Guerreiro sous la pression de Gnabry (39e).

Déjà à deux doigts d'exploser juste avant la pause, le Portugal a sombré au retour des vestiaires. Havertz a conclu un magnifique mouvement collectif (51e), puis Gosens, intenable (voir par ailleurs), a repris de la tête un centre de Kimmich (60e). Diogo Jota a bien réduit la marque en reprenant une première tentative de Ronaldo (67e), mais l'Allemagne était trop forte ce samedi soir pour le tenant du titre.

Si l'Allemagne ne s'est pas effondrée après l'ouverture du score portugaise, c'est en grande partie grâce à l'allant de son latéral droit, omniprésent dans son couloir. Robin Gosens a été le premier à sonner la charge dès le début du match, même si son but a finalement été annulé après utilisation du VAR. Qu'importe, le joueur de l'Atalanta a poursuivi ses efforts, à l'image de ses deux frappes cadrées (18e, 44e). Il a surtout offert deux passes décisives et creusé lui-même l'écart, avant de sortir à l'heure de jeu sous les applaudissements.

Salif SAKHANOKHO

Samedi 19 Juin 2021 - 18:59