Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Expulsion de Moustapha Diakhaté de l'Ap: « C’est pour étouffer le faux débat du 3e mandat de Macky », le Pr Diouf



Expulsion de Moustapha Diakhaté de l'Ap: « C’est pour étouffer le faux débat du 3e mandat de Macky », le Pr Diouf
Le Professeur (Pr) d'histoire à Columbia University des Etats-Unis, Mamadou Diouf a fait une analyse de l’expulsion de l’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar (BBY) par la Commission de discipline du parti de l’Alliance pour la République (Apr). M. Diouf est d'avis que cette exclusion de Moustapha Diakhata, c’est pour étouffer « le faux débat autour du troisième mandat », mais aussi « les manifestations des ambitions individuelles de politiciens de l’Apr ». 

« On pourrait lire la sortie de Moustapha Diakhaté dans le cadre de tout ce faux débat autour du troisième mandat et dans le cadre des manifestations qui sont les manifestations des ambitions individuelles de politiciens de l’Apr qui pensent doivent commencer à afficher un visage qui est un visage public et à montrer qu’ils sont intéressés à la charge du président de la République. Mais, c’est ça les jeux politiques reposant sur des ambitions exprimées », a analysé M. Diouf dans l’émission « Objection » de Sud Fm de ce dimanche 26 janvier 2020. 

Selon le Pr d’histoire, essayer d’étouffer les ambitions de politiciens de l’Apr n’est pas sans conséquence. Pour lui, « L’idée d’étouffer ces ambitions a comme conséquence de miner l’appareil d’Etat, mais aussi de miner l’Apr. Si on ouvrait les vannes et qu'on laisse les gens s’investir en disant : ‘la Constitution règle le problème, ce n’est même pas un débat’. La Constitution a dit que c’est le dernier mandat du Président Macky Sall », a-t-il précisé. 

Et, a-t-il ajouté : « La seule manière de lui donner un troisième mandat, c’est de changer la Constitution. Si les gens veulent un jeu ouvert, ils peuvent dire qu’ils sont pour le changement. Mais ça va créer des problèmes, non pas seulement avec l’opposition et la population sénégalaise, mais ça va déjà créer un problème à l’intérieur de l’Apr », a-t-il prévenu. 

Et de conclure : « la sortie de Moustapha Diakhaté c’est aussi une façon de dire probablement indirectement : il faut respecter la Constitution et faut effectivement que la vie politique soit alimentée et entretenue par l’un des partis les plus importants parce qu’il est un parti au pouvoir au lieu d’essayer de tout étouffer parce qu’il y a cette espèce de cauchemar qui serait un troisième mandat pour le président Sall».

Aminata Diouf

Dimanche 26 Janvier 2020 - 15:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter