Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Extension de 250 mètres de terre du Port minéralier et vraquier : les populations de Sendou disent niet

​Après la concession de 259 hectares à Dame Diané de Sénégal Minergy Port, correspondant à la superficie des travaux du port minéralier de Sendou, les autorités portuaires ont affiché leur ferme volonté de procéder à l’extension de 250 autres mètres dans la commune de Sendou. Une chose dont les populations, au premier rang desquelles le maire Daouda Diaw, ne veulent surtout pas entendre parler.



Extension de 250 mètres de terre du Port minéralier et vraquier : les populations de Sendou disent niet
 La tension est toujours palpable à Sendou où il est prévu de défalquer 250 mètres à l’intérieur des limites du village dans le cadre de l’extension du port minéralier et vraquier. Une pression qui fait suite à la visite de travail effectuée le 04 mai dernier sur le site par le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Alioune Ndoye.

Le maire Daouda Diaw a saisi pour sa part l’occasion de la prière de la Korité pour s’adresser à ses administrés à propos de ce qu’il a appelé « l’acharnement » des autorités en charge de l’érection du projet du port de prendre quelque 250 mètres à l’intérieur de la commune. « Nous nous étions opposés catégoriquement à l’extension du projet dans le village traditionnel. Nous avions la même posture vis-à-vis de ce dossier d’extension. Aujourd’hui, nous sommes toujours conséquents par rapport à cela. Il revient maintenant à la population de nous rejoindre aux avant-postes pour dire non à toute tentative d’extension du port vers les habitations », a déclaré le maire devant les fidèles musulmans venus à l’esplanade de la grande mosquée de Sendou pour les besoins de la prière de l’Eid el Fitr.

Une occasion mise à profit par le maire comme pour faire le compte-rendu de la situation au sortir de la réunion de travail avec le ministre Alioune Ndoye et le promoteur de Sénégal Minergy Port. Outre le dossier d’extension, l’édile de cette commune du littoral a exprimé sa désapprobation sur les agissements du promoteur qui semble occulter les contraintes.

Une absence d’implication vivement décriée par le maire Daouda Diaw qui, malgré les nombreuses relances, n’a pas à ce jour jugé de prendre langue avec les autorités du port. « Nous n’appelons à pas à la révolte et nous n’incitons pas les populations à une quelconque violence. Tout ce que nous souhaitons, c’est l’implication des populations dans ce projet qui va impacter sur leur vie. Il est temps de dénoncer cette manière unilatérale de procéder des autorités du port. Le promoteur n’a jamais souhaité s’entretenir avec les populations depuis la pose de la première pierre », s’offusque le maire de Sendou qui invite ses administrés à prendre conscience de l’avenir de leur jeune commune.

Des lendemains incertains dans cette commune qui a vu son poste de santé détruit et remplacé à l’entrée par un poste de police. Lors de ce bref face à face avec ses administrés, l’édile est revenu sur le dossier des inondations en période d’hivernage et le paiement des impenses pour les impactés agricoles et terriens du port.

A noter que ce projet d’extension de 250 mètres pour les besoins de la marge de sécurité du port avait été soulevé par M. Oumar Guèye, alors ministre de la Pêche et de l’Economie maritime. Une initiative qui, une fois actée, va effacer de la carte la moitié du village traditionnel de Sendou qui comporte le cœur de cette commune. Depuis lors, les supputations vont bon train quant à la délocalisation des lieux cultuels et tout ce que cela comporte comme sacrifices pour ces Lébous de souche. Le projet du futur port s’élève à 290 milliards, rapporte le correspondant du journal Le Témoin à Rufisque.

AYOBA FAYE

Mardi 18 Mai 2021 - 11:22


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter