Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Fin de mission pour les derniers soldats français en Afghanistan

Ce 31 décembre marque la fin du mandat de la mission de l’Otan en Afghanistan (Isaf), une mission engagée il y a 13 ans au lendemain des attentats contre le World Trade Center à New York. Jusqu’à 130 000 hommes, provenant de cinquante pays, sont venus combattre les talibans, mais 13 ans après, le pays est loin d’être sécurisé. A Kaboul, les derniers soldats français tiraient également leur révérence.



Un groupe de militaires français à la base de Nejrab, le 21 septembre 2012, avant le début du retrait des troupes françaises en Afghanistan.
Un groupe de militaires français à la base de Nejrab, le 21 septembre 2012, avant le début du retrait des troupes françaises en Afghanistan.

À partir du 1er janvier, une nouvelle mission prendra le relai de Force d’assistance et de sécurité de l’Otan en Afghanistan (Isaf). « Soutien résolu » comptera 12 500 hommes et sera chargée de former les forces afghanes. Une mission s’achève, l’autre commence, même si la France ne participera pas à la suivante.

Les dernières forces françaises s’apprêtent en effet à quitter le pays. La mission Pamir, qui se déroulait dans le cadre de l’Isaf, s'est achevée. La passation de pouvoir a eu lieu ce 31 décembre dans la matinée, sur la base militaire de l’aéroport de Kaboul, fraîchement rebaptisé aéroport Hamid Karzaï.

89 soldats français tués depuis 2001

Trois cérémonies se sont tenues : la première a officialisé la passation de pouvoir entre la France et la Turquie. La France commandait cette base militaire depuis deux ans. Et devant une salle où une centaine de militaires étaient réunis, le brigadier général Philippe Lavigne a échangé un drapeau avec son homologue turc, le major-général Mehmet Cahit Bakir, qui prend la relève. « Je pars en me disant : mission accomplie », a confié Philippe Lavigne.

Puis, à l’extérieur de l’aéroport, une stèle en forme de Tour Eiffel a été inaugurée, en mémoire des 89 soldats français tués en 13 ans d’opération militaire.

La troisième et dernière cérémonie a marqué le départ officiel des troupes françaises. Ce fut le point d’orgue de cette matinée. Il ne restait plus que 150 militaires français, après le départ de l’essentiel des troupes en 2012.


Rfi.fr

Mercredi 31 Décembre 2014 - 09:53