Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



France: trois ans de prison pour Kerviel

Le trader français Jérôme Kerviel, accusé d’avoir fait perdre la somme de 4,9 milliard d’euros à la Société Générale, a perdu son appel et écope d’une peine de trois ans de prison.



Jérôme Kerviel échappe pour le moment à une peine d'ordre financier.
Jérôme Kerviel échappe pour le moment à une peine d'ordre financier.

La Cour suprême en France a confirmé la peine de prison prononcée à l’encontre de Jérôme Kerviel mais a ordonné un réexamen des 4,9 milliard d’euros de dommages et intérêts qu’on lui a demandé de rembourser.

«Une victoire»La Cour a affirmé que la décision du tribunal inférieur n’a pas pris en compte la responsabilité propre à la Société Générale quand il lui a ordonné de réparer les pertes occasionnées par la banqueroute.

 

L’avocat du trader, David Koubbi a appelé cela «une victoire».

« Nous allons demander une expertise sur ce qu’il s’est vraiment passé à la Société Générale. C’est la fin de l’affaire Jérôme Kerviel et le début d’une nouvelle affaire contre la Société Générale », a-t-il ajouté.

La banque française a répondu en disant : « Jérôme Kerviel a perdu sa courte affaire. La Société Générale a gagné. Il y a eu des fautes à la Société Générale mais celles-ci ont été réparées. »

Un nouveau procès civil se tiendra pour décider des éventuels dommages que Jérôme Kerviel va devoir payer.

« L’argent, l’argent, l’argent »

 

Le trader français a passé les trois dernières semaines à voyager entre Paris et Rome, où il a rencontré le Pape François, et se trouve actuellement près de Bologne.

Il a confié sur la BBC que sa marche l’a aidé à se réconcilier avec son passé et envisager son avenir.

Il a admis avoir fauté, avouant : « le seul but était l’argent, l’argent, l’argent pour la banque. Je me fichais de ce que j’étais en train de faire. »

Il a assuré qu’il n’essayerait pas d’échapper à la justice : « je vais rentrer en France, me mettre à la disposition de la justice et de la police, donc s’ils ont besoin de moi je suis disponible ».

Source : BBC Afrique
 



Jeudi 20 Mars 2014 - 01:43