Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



« Gouvernement face à la presse »: Oumar Guèye assure que le concept va se "se pérenniser"



Le gouvernement du Sénégal a décidé d’organiser tous les 15 jours une conférence de presse sous le label : « Gouvernement face à la presse ». L’initiateur du concept par ailleurs porte-parole du gouvernement, Oumar Guèye se félicite du concept, et assure qu’il va « se pérenniser ».

« Il va de soi qu’il est tout à fait naturel qu’un gouvernement puisse communiquer, informer. Et, le président Macky Sall tient beaucoup à cette communication gouvernementale. Enormément de choses ont été réalisées dans ce pays depuis son avènement à la magistrature suprême, depuis 2012. Et nous sommes à l’aise aujourd’hui pour communiquer avec les Sénégalais. C’est pourquoi, en accord avec le Président Macky Sall, nous avons initié ce format. C’est pour permettre à la presse, de manière très libre, de pouvoir interpréter le travail du gouvernement », a expliqué l’invité de Jury du dimanche (JDD) sur I-radio.

Oumar Guèye est convaincu que c’est un bon concept qui va « se pérenniser». « Ce ne sera pas comme un feu de paille, cela va se pérenniser sur instruction du Président Sall ». 

Lors de la première rencontre du « Gouvernement face à la presse », un groupe de ministres, au nombre de neuf (9) y compris le ministre porte-parole ont répondu aux différentes questions d’actualité posées par les journalistes. Mais « ce format n’est pas fixe », si l’on en croît à son initiateur. 

« Vous vous rendez compte que la première fois que nous avons eu le Gouvernement face à la presse, nous avons eu huit (8) ministres, la dernière fois, il y en a eu deux (3) ou trois (3) ministres et le ministre porte-parole. Il n'est pas exclu que demain nous soyons trois (3) ou même que le porte-parole du gouvernement, seul, fait face à la presse», a-t-il souligné.  

Le ministre a, toutefois, précisé que cette nouvelle forme de communication du gouvernement a été bien réfléchie et bien murie. « Nous lui avons donné un contenu. Et en fonction de l’actualité, des urgences, des points sur lesquels le gouvernement souhaite communiquer, nous allons mettre en place le dispositif nécessaire », a-t-il fait savoir.

Face aux inquiétudes des certains députés de l’opposition qui pensent que ce format met entre parenthèse l’Assemblée nationale, M. Guèye rassure : « Si l’Assemblée nationale estime nécessaire d’écouter un ministre ou de le convoquer, oui le gouvernement est à la disposition de l’Assemblée nationale ». 

 

Aminata Diouf

Dimanche 13 Décembre 2020 - 12:37


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter