Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Grâce Khalifa Sall: Barthélémy Dias invite à quitter la table du dialogue politique, après la sortie su Rfi de Macky Sall



Grâce Khalifa Sall: Barthélémy Dias invite à quitter la table du dialogue politique, après la sortie su Rfi de Macky Sall
Le maire de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélémy Dias, a invité ceux qui croient en l’Etat de droit, de  « quitter la table du dialogue politique », lancé le 28 mai par le président Macky Sall, après la sortie sur Rfi de ce dernier à propos de la grâce de l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, emprisonné depuis mars 2017 pour détournement de deniers publics estimés à 1,8 milliard fcfa.

« J'invite encore ceux qui croient en l'Etat de droit, a quitter la table du dialogue politique pour dénoncer cette vulgaire agression contre la liberté et la démocratie. On a refusé, on refuse, on refusera. Le compromis, le chantage et la supercherie », a écrit M. Dias sur sa page facebook.

Dans un entretien accordé à Rfi, Macky Sall s’est exprimé sur le cas de Khalifa Sall dont  beaucoup de sénégalais souhaitait une grâce présidentielle lors de la précédente Tabaski. Mais ses propos n’ont pas été appréciés par les proches de l’ex-édile de la capitale sénégalaise.

« D’abord, la décrispation ne saurait être réduite à une dimension de grâce. La grâce est un pouvoir constitutionnel du président de la République. Ça ne dépend que de lui, et de lui tout seul, et de son appréciation. Donc je ne peux pas discuter de ce que dit la presse par rapport à la grâce », a répondu le président Sall.

Et d’ajouter : « Le jour où j’en aurai la volonté ou le désir, je le ferai comme j’ai eu à le faire. Annuellement, plus de cent personnes, voire un millier de personnes par an en moyenne bénéficient de la grâce. Justement, nous voulons revoir notre système pénal pour réduire le nombre de personnes en prison dans ce cadre-là ».

Salif SAKHANOKHO

Lundi 26 Août 2019 - 11:57




1.Posté par Ndiaye le 26/08/2019 12:14
Si la seule ambition pour ce pays de certains segments de la société est de défendre au point d'en faire un President de la Republique quelqu'un qui fait des commandes fictives pour sortir l'argent de la collectivité sur du faux
Nous Sénégalais nous avons à penser ce que l'on veut pour ce pays
Maintenant ceux qui commettent des délits qui sont les gens bien du moment que l'on se dise politiciens
Attention à nous

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter