Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Interdiction de la vente de cigarette dans les boutiques : bientôt une réalité au Sénégal, selon le Dr Oumar Ba

L’interdiction de la vente de cigarette dans les boutiques sera bientôt une réalité au Sénégal. C’est ce qu’a révélé le coordonnateur du Programme national de lutte contre le tabac (Pnlt), Dr Oumar Ba. Selon lui, le projet de décret est en cours et attend sa mise en application.








Interdiction de la vente de cigarette dans les boutiques : bientôt une réalité au Sénégal, selon le Dr Oumar Ba
La journée mondiale sans tabac est célébrée ce dimanche 31 mai 2020. Occasion, pour le Sénégal de faire le point sur la loi n° 2014-14 du 28 mars 2014 relative à la fabrication, au conditionnement, à l'étiquetage, à la vente et à l'usage du tabac. Dr Oumar Ba s’est exprimé sur la question sur les ondes de Iradio.

« Il y a un projet de décret qui permettra de sortir définitivement le tabac des boutiques parce que le tabac est vendu dans les boutiques du Sénégal ce qui en fait qu’il soit très accessible pour les enfants qui vont ajouter des biscuits, des bonbons et ils ont le tabac à côté de façon que ça leur soit très accessible », a déclaré le coordonnateur du Pnlt. 

Dr Ba est d’avis que la priorité, aujourd’hui, pour compléter l’application de la loi, « c’est de sortir le tabac des boutiques comme y a un moment le gouvernement a eu à le faire en demandant à ce que le pain soit enlever définitivement des boutiques et soit vendu dans des kiosques pour éviter les maladies ». 

À l’en croire, ce projet de décret est en cours au niveau du Secrétariat général du gouvernement et on attend son adoption. 

Dans le même sillage, Dr Bâ informe que le ministère de la Santé et celui du Commerce pourrait mettre fin à la commercialisation de la chicha. 

« Il y a aussi le problème de la Chicha qui n‘est rien d’autre que du tabac aromatisé qui est interdit par la loi. Parce que l’arôme marque le goût du tabac donc les enfants ont tendance a fumé la chicha en pensant que c’est moins nuisible alors que c’est la même chose que fumer du tabac », a-t-il soutenu.

Dans le contexte actuel, le fait de se passer l’ambon de chicha est source de contamination entre les gens, a alerté le Dr qui précise que la loi sur la chicha, comme le tabac, attend aussi son décret d'application.  Le tabac tue près de 8 Millions de personnes chaque année, selon l’Organisation mondiale de la santé. 

Aminata Diouf

Dimanche 31 Mai 2020 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter