Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



« J’ai chopé le virus en aidant un malade », révèle Dr Niang du SUMA Assistance



« J’ai chopé le virus en aidant un malade », révèle Dr Niang du SUMA Assistance
Dr Niang a révélé avoir chopé le virus. Comment il l’a eu ? Il a expliqué à l'émission Jury du dimanche (Jdd) de I-radio, de ce 1er août, qu'il a été contaminé en aidant un malade.

«  A 65 ans, on m’avait interdit d’aller dans le service, je faisais que l’administration. Mais, malheureusement, un jour j’ai vu une famille qui courait vite de l’oxygène, j’ai eu le réflexe de l’urgentiste, je suis monté, je l’ai installé et j’ai chopé le virus », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter, « J’ai été pris en charge très, très vite. Le Pcr dans le nez, une scanner pulmonaire qui est désormais nécessaire pour tous les diagnostics ». 

« Le virus attaque les poumons »

« Les jeunes qu’on perd, c’est 50%, très vite, on voit absence de foyer pulmonaire. On fait tomber, dans le protocole, trois antibiotiques, résultat, 10 jours après, 12% de lésions au niveau des poumons. Donc l’antibiotique n’a servi à rien. Un antibiotique quand il est efficace, c’est un, maximum deux. Donc, cette avalanche montre qu’il y a problème », s’est-il désolé montrant des images de scanner de poumons.

Pourquoi le virus vise les poumons ? Dr Niang de répondre que c’est parce que c’est là-bas qu’ « il trouve tout ce qu’il lui faut ». « Il y a de l’oxygène pour vivre, du sang qui amène des nutriments. Donc, il s’installe là. Si on n’arrive pas à le déloger...Le délogement qu’on a actuellement, c’est le système immunitaire ».

De graves révélations sur le matériel médical du public vendu aux structures privées 

« Du matériel du public est vendu aux structures sanitaires du privé…CCBM), et d’autres revendeurs te sortent tout le matériel que tu veux… », a révélé le Dr Babacar Niang sur le plateau du Jury du dimanche.

Aussi, ajoute-t-il, « Au ministère de la Santé, quand vous commencez à travailler là-bas, il y a une caisse, et vous recevez votre part tous les mois. Ça part de là-bas : on te fait une commande de deux milliards F CFA, tu amènes 100 appareils, on t’en prend dix, on te rend les 90. Qu’est-ce que vous allez faire de ces 90 appareils ?"

Selon lui, « Il y a des publics qui font même leur privé dans l’hôpital ».

Aminata DIOUF

Dimanche 1 Août 2021 - 14:23


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter