Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Joe Biden déclare la guerre à la violence armée

Le secrétaire à la Justice est à Chicago ce jeudi pour signifier l’engagement de l’administration Biden contre la violence armée. Merrick Garland a formellement lancé la nouvelle unité chargée de lutter contre le trafic d’armes entre les États. À l’approche de l’été, une saison traditionnellement propice aux violences, la Maison Blanche s’inquiète : le nombre de morts provoqué par les armes est en hausse constante depuis début 2020.



Joe Biden déclare la guerre à la violence armée
Plus de 43 000 personnes ont été tuées l’année dernière aux États-Unis à cause de la violence armée, une tragédie dans ce pays depuis de longues années reconnait le secrétaire à la Justice. Mais la situation empire. Selon un décompte effectué par le site Gun Violence Archive, 24709 personnes ont été tuées par des armes à feu aux États-Unis depuis le début de l’année, dont plus de 13 000 suicides. Si la tendance se poursuit, 2021 sera pire que 2020, une année déjà exceptionnellement violente. Selon le FBI, le nombre d’homicides avait augmenté de 25% l’année dernière, la hausse la plus forte depuis les années 60.

Joe Biden a promis de s’attaquer sérieusement au problème : il a signé des décrets notamment pour sanctionner les vendeurs d’armes qui ne vérifient pas les antécédents de leurs clients ou pour lutter contre le trafic illégal. Mais les moyens de la Maison Blanche sont limités. Les associations spécialisées réclament depuis des années un renforcement de la législation pour limiter les ventes d’armes. Les républicains y sont radicalement opposés et leurs voix sont indispensables pour adopter de tels projets.

Rfi

Vendredi 23 Juillet 2021 - 09:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter