Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Kédougou : saisie de 1, 444 Kg d’or brut d’une valeur de plus de 33 millions de F Cfa



Kédougou : saisie de 1, 444 Kg d’or brut d’une valeur de plus de 33 millions de F Cfa
La Brigade mobile des Douanes de Kédougou, la plus grande ville du sud-est du Sénégal, a saisi dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 févier 2020, vers 2 heures du matin, 1, 444 Kg (Kilogramme) d’or brut d’une valeur de plus de 33 millions 200 mille francs CFA. Trois individus, un Malien, un Sénégalais et un Burkinabé, ont été arrêtés. La saisine a été effectuée sur un bus immatriculé du Mali en partance pour Bamako via le corridor Sud.

Toujours dans son combat contre la criminalité transfrontalière organisé, la Douane de Kédougou a aussi mis la main, jeudi, 06 février dernier, vers 1h du matin, sur 135 kg de Cyanure, un produit hautement toxique, utilisé dans les sites d’orpaillage. Le cyanure était conditionné dans des sacs entreposés au fond d’un camion frigorifique. 

« L’opération de livraison surveillée a été réussie grâce à une synergie d’action entre la Brigade mobile des Douanes de Kédougou et la Brigade mobile des Douanes de Saréya sous la supervision du Parquet de Kédougou. Le propriétaire, un burkinabé et le convoyeur, de nationalité sénégalaise, ont été aussi interpelés et mis à la disposition de la Justice », peut-on lire dans le communiqué du Bureau des relations publiques et de la communication des Douanes.  

Les douaniers informent que « de plus en plus des produits chimiques tels que le cyanure et le mercure ainsi que des bâtons de dynamite et de mèches d’allumage utilisés dans les sites d’exploitation clandestine d’or », sont saisis. Et, « ces produits sont nuisibles à l’environnement et exposent les populations à de graves conséquences de santé », soulignent-ils. 

« En plus des infractions douanières relatives à l’introduction frauduleuse de ces produits, les personnes qui s’adonnent à ce trafic commettent également des délits environnementaux et sanitaires. La Douane apporte ainsi sa contribution à la protection de l’environnement et à la sauvegarde des écosystèmes et des ressources nationales », renseignent les mêmes sources. 
 

Aminata Diouf

Mercredi 12 Février 2020 - 20:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter