Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L’ONG Jamra lance la fatwa contre les fêtes des 24 et 31 décembre

«Des loisirs malsains pervertissent l’individu au lieu de le divertir !» Ces mots sont l’alerte de l’Organisation islamique Jamra pour conscientiser la jeunesse sénégalaise sur les maux que peuvent procréer les fêtes des 24 et 31 décembre dans notre société. Constatant que le Sénégal « digère sans discernement n’importe quel apport extérieur », d’où l’infiltration de « sous-cultures » en déphasage avec nos traditions, l’ONG créé en 1983 attire l’attention sur ces sous-cultures pouvant corrompre les segments juvéniles.



 
Pour préserver la jeunesse contre les tares de fêtes de fin d’année, l’organisation islamique sénégalaise, dans une déclaration parvenue ce dimanche à la rédaction de PressAfrik rappelle les vertus de l’intégrité culturelle prônée par l’ancien chef de l’Etat, Léopold Sédar Senghor qui, se souvient-elle,  faisait prendre conscience à ses compatriotes en disant «Nous devons, certes, nous ouvrir aux apports fécondants du monde extérieur, mais veillons d’abord à nous enraciner dans nos propres valeurs de civilisation».
 
L’Organisation fondée par l’ancien député, feu Abdou Latif Guèye n’a pas manqué de regretter les divers scandales avérés de contre-exemples pour la jeunesse qui ont marqué l’année 2012 qui tire à sa fin. A cet effet, de véritables poisons sociaux comme le trafic de drogue, les actes de lesbianisme, les scandaleuses frasques d’unions contre-nature, les réseaux de jeunes homosexuels regroupant des jeunes élèves, mais aussi les petites dosettes de soda à forte dose d’alcool très bon marché sont entre autres évoqués comme étant les faits marquants de cette année.
 
Réitérant que les fêtes des 24 et 31 décembre de chaque année sont devenus des moments où sont plus visibles les tares attristantes de notre société, Jamra révèle que de nombreux jeunes fument leur première cigarette, boivent leur premier verre d’alcool, fument leur premier joint de lopito à l’occasion de ces fêtes, avant de conclure en souhaitant une bonne et heureuse année à tous.
 
 


Dimanche 23 Décembre 2012 - 14:45


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter